Tanko Timati

Du 3 au 14 décembre 2018, deux experts de l’antenne GIGN de Nantes (France) et deux du RAID sont venus entraîner à l’intervention spécialisée et au tir opérationnel respectivement vingt gendarmes de l´Unité Spéciale d´intervention de la Gendarmerie (USIG) et vingt policiers du Groupe d´intervention de la Police Nationale (GIPN) togolais.

 

Unité Spéciale d´intervention de la Gendarmerie, USIG, Groupe d´intervention de la Police Nationale, GIPN, togolais, police, gendarmerie, Togo, GIGN, Nantes, France, RAID,
Des éléments des FAT en formation

Cette formation, essentiellement opérationnelle et technique, a été marquée par un exercice de synthèse antiterroriste à l´hôtel Sarakawa, le 12 décembre 2018, en présence de nombreuses autorités civiles et militaires.

 

Cet exercice conjoint a permis de présenter le niveau technique atteint par ces deux unités spécialisées ainsi que leur aptitude à faire face à une tuerie de masse dans une action interservices coordonnée et complémentaire.

 

Toujours dans la même période, s’est déroulée une formation en cartographie au sein du Régiment de Soutien et d’Appui.

 

Cette formation, quant à elle, a été dispensée par trois instructeurs français en provenance des éléments Français du Sénégal, spécialistes de l´utilisation de la cartographie numérique. Elle a permis d’outiller 20 officiers et sous-officiers des forces armées togolaises (FAT) et de la gendarmerie.

 

La première semaine a été consacrée à la formation des opérateurs aptes à utiliser le logiciel cartographique dans le cadre de la planification des opérations au sein d´un état-major.

 

Unité Spéciale d´intervention de la Gendarmerie, USIG, Groupe d´intervention de la Police Nationale, GIPN, togolais, police, gendarmerie, Togo, GIGN, Nantes, France, RAID, Cela a donné aussi aux stagiaires la compétence pour le suivi des opérations en cours et le briefing de situation au bénéfice de la hiérarchie.

 

Cette formation participe directement au renforcement des capacités de commandement et de contrôle des FAT que ce soit pour les opérations de maintien de la paix ou celles en coalition impliquant d´autres États de la sous-région contre le terrorisme.

 

Le logiciel qui a fait l´objet de ce stage et qui est également utilisé par d´autres armées ouest-africaines, permet donc une plus grande interopérabilité avec les pays voisins.

La formation a été unanimement appréciée par les militaires togolais sélectionnés et permettra à l´avenir de former les futurs instructeurs togolais du domaine de la cartographie numérique de terrain.