Du 3 au 13 juin 2019, s’est déroulé à la batterie d’artillerie du Régiment de Soutien et d’Appui (RSA), un détachement d’instruction opérationnelle (DIO) au profit de 20 chefs de pièce des Forces Armées Togolaises (FAT).

-- Vidéo de L-FRII --

Neuf instructeurs français en provenance des Eléments Français au Sénégal (EFS) ont recyclé des officiers et sous-officiers artilleurs afin qu’ultérieurement, ils puissent instruire en autonomie leur personnel.

Lire aussi : Malgré la prison, MHD campe toujours sur sa version

La première semaine du stage a été essentiellement consacrée aux cours théoriques, rappels techniques sur l’armement et le service des canons. La seconde semaine a été plus pratique avec pour point d’orgue un déploiement sur le terrain afin de placer les artilleurs togolais en situation de restitution dans une ambiance tactique.

Le DIO s’est achevé par des tests théoriques et pratiques et c’est devant l’attaché de défense, le chef de corps du RSA, et le représentant du CEMAT que les stagiaires ont pu faire la démonstration des savoir-faire acquis.

Lire aussi : Volontariat international de la Francophonie : des Togolais retenus pour la promotion 2019

Après 6 années passées en Togo dont 3 ans en tant qu’attaché de défense, le capitaine de frégate de Roquefeuil assistait à son dernier DIO. Deux ans auparavant, il avait reçu des mains du chef de corps du RSA son brevet de canonnier honoraire lors d’une campagne de tir à obus réels au camp d’AKABA. Cela a été l’occasion pour le chef de corps du RSA de souligner la qualité des relations liant la coopération militaire française et les FAT.