in ,

Togo-Diaspora : voici les grands axes de la feuille de route du gouvernement pour les Togolais de l’extérieur

Table d'honneur

La feuille de route du Gouvernement pour les Togolais de l’Extérieur a été dévoilée ce lundi 1er avril 2019 à Lomé.

Ce nouvel outil mis en place par le Gouvernement togolais vise à créer un cadre pour assurer une meilleure organisation de la diaspora togolaise en vue de sa plus adéquate implication dans les efforts de développement national notamment la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND) lancé par le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé le 4 mars 2019.

Vue partielle des participants

« Les enjeux économiques de l’heure et les investissements de la diaspora au Togo ont laissé percevoir qu’une meilleure organisation de cette dernière contribuerait à une amélioration de son apport aux efforts consentis pour une croissance soutenue de l’économie nationale et pour le progrès social », a expliqué M. Akakpo Koffi, Directeur des Togolais de l’Extérieur.

Lire aussi : Togo : un Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur annoncé pour les mois prochains

« Après les signes forts donnés pour remobiliser toutes les composantes de la Nation, il est important pour le Gouvernement d’associer les Togolais de l’Extérieur au grand mouvement de construction du pays. Le Togo a besoin de tous les Togolais et de toutes les Togolaises où qu’ils soient », a-t-il précisé.

Cette feuille de route, chapeautée par deux (2) grands volets, se décline en trois (3) grands axes que sont la valorisation du capital humain, économique et social de la diaspora ; le renforcement de la communication entre le Gouvernement et la diaspora et enfin l’amélioration de la protection et de la défense des intérêts des Togolais de l’extérieur.

« Ces projets visent à mettre en place des stratégies d’animation et de communications novatrices qui permettent d’informer, d’orienter, de connecter et de galvaniser la diaspora togolaise, l’amenant ainsi à s’engager en faveur du développement national », a indiqué M. Akakpo Koffi.

Vue partielle des participants

Les deux volets autour desquels s’articulera cette feuille de route sont notamment le Programme d’Actions Prioritaires (PAP) et le Programme à Moyen et Long terme (PMLT).

En ce qui concerne l’axe de la valorisation du capital humain, économique et social de la diaspora, le Gouvernement togolais se veut de mobiliser les investissements, les compétences et savoir-faire des Togolais de l’extérieur ; mettre en œuvre le programme de coréalisation de projets de développement local dans les régions d’origine des migrants puis développer un projet de volontariat solidaire pour le développement.

Lire aussi : Togo/Appel à projets de l’Ambassade de France pour le financement de projets innovants

L’axe 2 quant à lui, sera dédié à la création des structures aptes à mobiliser et accompagner le retour de la diaspora togolaise, d’où la mise en place du Haut conseil des Togolais de l’extérieur (HCTE) ; à la réalisation de la cartographie de la diaspora togolaise et sa répartition dans le monde et l’organisation du forum économique des Togolais de l’extérieur (FETEX).

Le troisième axe stratégique de cette feuille de route met l’accent sur la négociation d’accords bilatéraux avec les pays où résident de fortes communautés togolaises et ceux offrant des opportunités d’embauche intéressantes afin de mieux encadrer la migration professionnelle des Togolais conformément aux normes internationales du travail. La création de l’Observatoire de la migration et de la diaspora fera partie intégrante de cet axe 3 de la feuille de route. Le Gouvernement entend également faciliter les démarches consulaires et administratives des membres de sa diaspora dans les pays de résidence.

Vue partielle des officiels

La cérémonie officielle de présentation a été présidée par Prof. Robert Dussey, ministre des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des Togolais de l’extérieur (MAEIATE).

La feuille de route du Gouvernement telle que présentée par le MAEIATE

Dans la mise en œuvre du premier axe stratégique consacré à la valorisation du capital humain, économique et social de la diaspora, le MAEIATE entend exécuter plusieurs projets au nombre desquels :

Lire aussi : Togo : ce qu’il faut retenir du ‘carnet de voyage Cedeao’

– Créer le Répertoire des Compétences et des Associations des Togolais de l’Extérieur (RECOATEX) dans les juridictions des Ambassades

– Créer une plateforme digitale de recensement et de stockage de données

– Compiler les données et profiler les membres de la diaspora en fonction de leurs activités (métiers…), de leurs parcours académiques et de leurs domaines de compétences

– Faire le rapprochement des expertises et du savoir-faire entre les compétences nationales et celles des Togolais de l’Extérieur

– Accompagner la finalisation de l’étude de faisabilité du FITEX commandée par le Ministère

– Établir des partenariats avec des associations de la diaspora et les localités/communautés au Togo

– Lancer les activités du Programme de coréalisation

– Encourager les programmes de financement par subvention de contrepartie

– Lancer les activités du Volontariat solidaire pour le développement

– Encourager les missions d’enseignement des membres qualifiés de la diaspora togolaise dans les universités et écoles au Togo

– Favoriser les missions médicales multidisciplinaires des membres de la diaspora togolaise qualifiés au Togo.

– Établir des partenariats avec des associations de la diaspora et les localités/communautés au Togo

– Élaborer un plan de mise en place du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE) pour servir d’interface entre le Gouvernement et la diaspora

– Finaliser et diffuser le Guide des Togolais de l’extérieur

– Créer une Plateforme de Porteurs de projets de la Diaspora

– Initier un projet qui renforce l’image de marque du Togo à l’Extérieur

– Réaliser les études permettant de disposer du profil et de la répartition de la diaspora togolaise dans le monde (cartographie)

– Promouvoir les regroupements des Togolais de l’Extérieur pour assurer une représentativité de la diaspora

– Mettre en place une Cellule de Mobilisation de la Diaspora

– Mobiliser les partenaires techniques et financiers ainsi que les opérateurs économiques

– Organiser des séances d’information et de mobilisation à l’endroit de l’Administration et des acteurs économiques nationaux sur la tenue du forum économique de la diaspora

– Organiser des tournées d’information et de mobilisation

Lire aussi : Togo/L’Ambassade de France ouvre le concours de journalisme COP25

Table d’honneur

Le Programme à Moyen et Long Terme quant à lui, traite du troisième axe stratégique relatif à « l’Amélioration de la défense et de la protection des intérêts des Togolais ». Au titre de cet axe, les actions suivantes seront mises en œuvre :

– Élaborer une politique nationale de gestion des Togolais de l’Extérieur (en lien avec la politique nationale migratoire du Togo et le PND 2018-2022)

– Actualiser périodiquement les données de suivi des Togolais de l’Extérieur (recensement, cartographies des profils, répertoires des compétences et des acteurs économiques)

– Mettre en œuvre des projets de Recherches et Développement sur la diaspora

– Mettre en place une cellule d’information et de coordination de la prise en charge des migrants de retour

– Lancer la campagne de sensibilisation sur la migration irrégulière et clandestine

– Répertorier de façon exhaustive les difficultés administratives des Togolais de l’extérieur en relation avec les points focaux dans les Ambassades

– Organiser des rencontres d’échanges avec la DGDN

– Promouvoir les services en ligne pour la diaspora (e-visa, carte consulaire, laissez-passer, formalités de préparation de carte d’identité et du passeport, etc.)

– Identifier les pays demandeurs de main d’œuvre

– Identifier les pays de non-respect des droits de travailleurs migrants (les pays du proche et moyen orient)

– Initier les négociations au plan diplomatique en vue de la négociation des accords bilatéraux de migration professionnelle

– Signer les accords

Vue partielle des participants

« Pour les Programme d’Actions Prioritaires, nous comptons les mettre dans un délai d’un (1) an et le Programme à Moyen et Long terme (PMLT), nous les projetons pour l’année prochaine », a martelé le Directeur des Togolais de l’Extérieur.



Ad Carte Fidelyo

Togo : un Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur annoncé pour les mois prochains

Bénin/Détournement de primes des policiers : plusieurs personnalités convoquées à la Criet

Bénin/Détournement de primes des policiers : plusieurs personnalités convoquées à la Criet