in ,

Togo-Drame/Lomé : il entre en 2019 sans sa main droite à cause des pétards (‘bandit’)…prudence

Image rendue floue

Fêtes de fin d’année riment souvent avec coups de pétards, feux d’artifices et autres ingrédients pourvu que le plaisir soit garanti.

Coups de pétards, feux d'artifices, Drame, Togo, Lomé
Image rendue floue

Au Togo, comme dans de nombreux pays d’Afrique, les pétards, nettement plus accessibles pour leur coût, semblent avoir la cote auprès de la population.

Même si les pétards, communément appelés ici  ‘bandits’, présentent certains risques, ce sont eux qui feraient le plus de bruit, selon les connaisseurs. Même le communiqué du gouvernement mettant en garde les contrevenants, n’aura réussi à dissuader les téméraires.

L’envie est trop forte chez certains, mais l’exploit tourne parfois au drame.

C’est le cas d’un monsieur nommé A. Y., âgé de la vingtaine, reçu dans une structure de soins ce mardi 1er janvier 2019.  La main droite littéralement déchiquetée par un coup de pétard.

Vu l’état de la blessure, « l’amputation» semble la alternative salvatrice pour éviter au jeun’homme une issue fatale.

Selon les récits, dans l’ambiance de la fête, il aurait voulu faire quelques acrobaties avec le pétard allumé quand le drame serait survenu.

Le voilà ainsi sans sa main droite.

L’utilisation des pétards n’est pas sans risque et mieux vaut s’en tenir à une utilisation précautionneuse à défaut de respecter l’interdiction du gouvernement.

Togo, taxes, véhicules, motos, tarifs

Togo / Sécurité : 3 conseils pour bien accueillir l’année 2020

Togo, fête, jour de repos, mercredi 2 janvier 2019, jour de l'an, férié, chômé et payé,

Togo: après la fête, jour de repos ce mercredi 2 janvier 2019