in ,

Togo : du sang neuf pour le secteur de la justice

Pius Agbetomey, ministre togolais en charge de la Justice

Afin de mettre sa justice en phase avec les réalités du pays, le Togo s’est inscrit dans un ensemble de réformes pour sa modernisation. C’est dans ce contexte que s’inscrit la Politique nationale de la justice (PNJ). .

À travers cette politique, le gouvernement compte mener une palette d’actions. Ils s’agit notamment de renforcer les infrastructures judiciaires et pénitentiaires, renforcer la fonction de statistiques, de planification et d’informatisation de la justice, réduire les délais de traitement des dossiers au niveau des juridictions.

Elle permettra également la mise en place de différents bureaux d’accueil et d’information du justiciable, réduire la population carcérale et améliorer les conditions de vie et de détention entre autres. L’objectif étant d’avoir une justice efficace, indépendante et qui participe à l’émergence du Togo à l’horizon 2030. Pour le ministre de la justice, Pius Agbetomey, la Politique nationale de la justice s’inscrit dans la dynamique démocratique du Togo.

Il faut noter qu’elle sera mise en œuvre sur une période de 5 ans (2021-2025). Son élaboration bénéficie de l’appui de l’Union européenne et s’inscrit dans le cadre du Programme d’Appui au Secteur de la Justice (PASJ).



Ad Carte Fidelyo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Premier League / Liverpool-Arsenal : la réaction de l’arbitre étonne (vidéo)

Guinée : un joueur simule une blessure pour ne pas se rendre en sélection