Togo / Education : Voici les sanctions prévues pour les grévistes

Dans un communiqué, la FESEN a annoncé ce lundi qu’il appelle de nouveau tous les enseignants à une cessation des activités pédagogiques les 10 et 11 novembre prochains sur toute l’étendue du territoire national.

A la suite de cette annonce, le ministre de l’enseignement primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, Prof. Dodzi Komla Kokoroko vient de sortir un communiqué.

Dans le communiqué, il invite à prendre toutes les dispositions pour contrôler les présences effectives aussi bien des directeurs des établissements que des enseignants à leur poste ces mercredi et jeudi.

« A la suite de cette opération de contrôle qui s’étendra sur les 2 jours de grève illicite annoncée, vous devez communiquer une liste fiable des enseignants et chefs d’établissement qui auraient abandonné leur poste.

Il sera purement et simplement procédé à leur remplacement par d’autres candidats aux fonctions enseignantes, afin d’assurer la continuité du service public de l’éducation nationale », écrit Prof. Kokoroko.

Notons que le ministre avait démis de leur fonction environ 1300 directeurs pour avoir participé à la grève les 3 et 4 novembre.

Voici le communiqué du ministre

Similaires