Depuis le mercredi dernier, un communiqué de la Cour suprême a annoncé l’affichage de la liste définitive des candidats retenus pour les municipales du 30 juin prochain.


Mais certains candidats en lice n’ont, jusque-là, pas retrouvé leur liste pour savoir si elle est validée ou pas. Cette situation depuis quelques heures crée des remous au sein de la population.

Au cours  d’une intervention chez nos confrères de Kanal Fm, ce vendredi 7 juin, le président de la Cour suprême, le Juge Patrice Akakpovi Gamatho (photo), a tenu à clarifier la situation.

Lire aussi : Togo/Election locale : la liste définitive des candidats retenus disponible

En ce qui concerne le retard d’affichage de certaines listes, le juge indiqu’« au niveau de la salle des opérations de la Cour suprême, nous avons eu des difficultés techniques. Certains ordinateurs ont lâché à un moment donné. Cela a été une cause de la lenteur ».

Nous sommes à pied d’œuvre pour qu’aujourd’hui, toutes les listes soient affichées, a promis le juge.

Certaines listes sont affichées, d’autres non. Nous disons que le délai pour aller payer la caution au trésor public sera compté à partir de la date d’affichage des listes. Nous serons obligés de proroger ce délai, a poursuivi le juge.

Lire aussi : Gabon : Mauvaise nouvelle pour le président Ali Bongo

Aujourd’hui, les listes rejetées seront avec les motifs. Et celui qui est en mesure de régulariser, s’il est possible de régulariser, prendra ses dispositions et la chambre administrative avisera.

Nous sommes très portés pour que ce processus se fasse dans d’excellentes conditions malgré les lacunes de certains textes. Je voudrais rassurer les uns et les autres pour que l’on ne s’enflamme pas, a-t-il conclu.