La campagne électorale pour le scrutin du 30 juin prochain se trouve émaillée d’actes de violence verbales et physiques perpétrés par des individus ou groupe de personnes. Ceux-ci s’en prennent à des candidats en campagne sur le terrain.

Le président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) déplore et condamne fermement de tels actes et propos qui sont de nature à discréditer l’organisation de ces élections municipales tant attendues par la population.



Lire aussi : Togo : des intempéries dans les jours à venir, des règles d’hygiène à adopter

Dans un communiqué, M. Tchambakou Ayassor (photo) rappelle à tous que « force reste à la loi et que tout agissement non conforme expose les acteurs à la rigueur de celle-ci. Toute liste de candidatures déclarée et régulièrement validée par la Cour Suprême a droit de battre campagne dans la quiétude sur l’ensemble du territoire national.»

Lire aussi : Togo : DO PHARMA recrute pour ces 2 postes (27 juin)

Aussi, le président de la CENI appelle-t-il l’opinion publique, les responsables de partis politiques, les candidats, et électeurs à la tolérance et à l’apaisement afin que les élections aient lieu dans la paix et la transparence pour l’enracinement de  notre culture démocratique.

Lire aussi : L’Institut Français du Togo recrute (27 juin 2019)

Enfin, le président de la CENI compte sur le civisme et le sens de la responsabilité des uns et des autres pour le bon déroulement de l’ensemble des opérations de ce processus électorale.