Bénin, Burkina Faso, Gabon, Mali, Niger, et Togo, sont tous réunis à Lomé, depuis le mardi 3 septembre 2019, dans le cadre d’un atelier initié par le ministère des mines et de l’énergie, en collaboration avec l’Alliance Solaire Internationale (ASI), avec pour objectif de se pencher sur la question de l’énergie solaire, voir comment la développer et faciliter son accès à un coût abordable, aux populations.

Lire aussi : Togo : 9 entreprises pré-qualifiées pour des travaux d’électrification dans 43 localités rurales



Les 6 pays, selon Togo first, réfléchissent spécifiquement sur la mise en place d’un cadre supranational de passation de marchés par l’agrégation de la demande, et sur la mise en place de mécanismes de garantie communs aux pays adhérents.

Ces travaux s’appuient notamment sur une étude de faisabilité réalisée par le Cabinet Ernst & Young, commanditée par l’Agence française de développement (AFD), annonce Togo First.

Lire aussi : Steel Cube Togo s’engage désormais pour le recyclage et la revalorisation de la ferraille

La mise en place d’un tel système commun, nécessite l’harmonisation des cadres législatifs et réglementaires nationaux propres aux Etats adhérents.