in

Togo: engorgement des caniveaux avec les dernières pluies 

Les canaux d’écoulement des eaux à Lomé, capitale togolaise sont habituellement bouchés par les déchets de toutes sortes. Ce phénomène s’accroît en saison des pluies combiné avec les attitudes inciviques des habitants.

Scandale s3xuel : Samuel Eto’o évoque son ‘histoire sombre’ avec Nathalie Koah

Les services de la météorologie l’ont annoncé en tout début d’année. Les précipitations de la petite saison des pluies, de septembre à novembre, s’étendraient sur une plus longue période. C’est le constat actuellement, avec les pluies inhabituelles qui continuent jusqu’ à ce mois de novembre. Alors que cette deuxième saison des pluies est censée s’arrêter depuis le mois d’octobre.

Si l’on note que les cas d’inondations ont sensiblement baissé dans les zones inondables, le risque d’engorgement des canaux et bassins de rétention lui demeure. Cela est d’autant plus accentué avec les gestes inciviques des habitants qui jettent des déchets de toutes natures dans les caniveaux qui communiquent avec les bassins avant les exutoires naturels que sont la lagune et la mer.

Juventus : Cristiano Ronaldo répond enfin à la polémique

Malgré les campagnes de sensibilisation sur les médias pour une salubrité plus accrue, les « Opérations Togo propre » le premier samedi de chaque mois, les habitants de Lomé affichent toujours des comportements inciviques, jetant systématiquement leurs déchets dans les rues ou les caniveaux. Néanmoins, l’espoir demeure que la capitale togolaise retrouve ses standards de propreté du passé ou ressemble aux villes très écologiques comme la capitale rwandaise Kigali.



Eudoxie Yao,

Eudoxie Yao se fait humilier après un contrat ; ce qui s’est passé

Barça : Thierry Henry, un potentiel remplaçant de Valverde