Togo / Hôpital Saint Pérégrin de Lomé : accord de partenariat entre la Cnss et l’hôpital américain de Paris

Moins de trois (3) mois après le lancement des travaux de construction de l’hôpital Saint Pérégrin de Lomé, un accord de partenariat vient d’être signé entre la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss) et l’hôpital américain de Paris. Et ceci dans le cadre de la réalisation et la gestion de cet hôpital de référence qui sera érigé dans la banlieue nord-est de Lomé.

Cette convention a été signée par le Directeur général de la Cnss, Mme Ingrid Awadé et le Prof Robert Sigal, directeur général de l’Hôpital américain de Paris.

Elle apportera une « assistance stratégique et managériale », une « coopération médicale », la « téléconsultation », la « télé expertise », la « détermination et le positionnement de l’offre médicale » et la « gestion des évacuations sanitaires ».

L’objectif est de donner à l’hôpital Saint Pérégrin les moyens de développer une offre de soins de haute qualité par le biais d’un label mondialement reconnu.

Pour le Prof Robert Sigal, la construction de l’hôpital Saint Pérégrin est un projet qui se veut une expérience unique de par la qualité et la quantité des innovations et des standards internationaux auxquels il aspire en termes de références.

De son côté, Mme Ingrid Awadé a précisé que sa structure mettra tout en œuvre pour que cet hôpital soit construit dans les délais, afin d’offrir des soins de santé de qualité aux Togolais.

Il est à rappeler que l’hôpital Saint Pérégrin de Lomé est un projet du président de la République Faure Essozimna Gnassingbé, dont la pose symbolique de la première pierre pour sa construction a eu lieu le 15 février. Ce projet est financièrement soutenu par la Cnss et doit à terme, répondre au déficit d’une prise en charge hospitalière de qualité au Togo. Par conséquent, il pourra induire une amélioration rapide et sensible des indicateurs de santé du pays en s’alignant sur les standards de qualité des pays occidentaux.

Plus d'articles
Jouer avec Cristiano Ronaldo ? Lionel Messi répond