Togo / Inscriptions en ligne à l’UL : une véritable aubaine pour les cybers ?

Depuis quelques années, l’Université de Lomé a innové dans ses méthodes d’enrôlement des étudiants. L’inscription pour accéder aux enseignements au cours de l’année académique se déroule totalement en ligne. Une situation qui a bouleversé les habitudes des étudiants, mais également celles d’autres acteurs de la vie économique, les cybers en premier.

Il faut reconnaître que l’inscription en ligne, à ses débuts, s’est révélée fort bénéfique pour le chiffre d’affaires des cybers. En effet, la plupart des étudiants pour s’inscrire ne juraient que par ces structures informelles. Les seules en réalité capables d’offrir des services informatiques et une connexion internet à un prix abordable.

Ainsi, pour une période donnée, de nombreux cybers ont vu leurs affaires prendre une tournure des plus rentables. Nous n’en voulons pour preuve que l’affluence régulière d’étudiants désireux de créer un compte, choisir leurs matières, imprimer les différentes fiches, à en croire les observateurs.

Jojo, gérant d’un cyber dans une banlieue non loin du campus de Lomé explique qu’ « il s’agissait d’une période pas mauvaise en terme de rentrées d’argent. Chaque jour, il y en avait au moins deux ou trois qui passaient acheter des heures ou requérir mon aide pour leur inscription ».

Notre interlocuteur, toutefois, ajoute : « Aujourd’hui ce n’est plus pareil. Les choses ont changé. Mais bon, on essaie de s’adapter en tout cas ».

C’est un fait ! De nos jours, force est de constater que peu d’étudiants se tournent encore vers les cybers pour procéder à leur inscription. Pour cause, quasiment tous disposent d’un smartphone plus ou moins performant ou peuvent s’en procurer un. Ce qui leur permet de se connecter et ainsi d’effectuer eux-mêmes les formalités.

C’est le cas de Anne. « Moi, j’ai utilisé mon téléphone pour faire quasiment tout. A la fin, je suis allé dans une boutique de photocopie et d’impression pour tirer le papier à déposer. Et c’est tout. » nous explique la jeune étudiante.

Par ailleurs, pour ceux qui n’ont pas la possibilité de procéder ainsi, ils peuvent approcher des petits points improvisés avec une table, un ordinateur connecté, une imprimante, des chaises… pour se faire aider et ce à moindre coût. Un nouveau « business moyennement gratifiant pour lutter contre la galère de tous les jours », selon le gérant de l’un de ces points.

L’inscription en ligne donc non seulement est une innovation bienvenue pour les étudiants, mais tout compte fait constitue également une occasion d’affaires pour ceux qui savent en profiter. Le tout est de connaître ses objectifs.

Plus d'articles
Mission Impossible 7 : la nouvelle cascade de Tom Cruise sur un train en marche (vidéo)