Togo / Interdiction des nuisances sonores provoquées par les lieux de culte : Qu’en est-il des bars ?

Au Togo, les autorités ont décidé de durcir le ton contre les nuisances sonores provoquées par les églises. Le vendredi 10 juin 2022, le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales Payadowa BOUKPESSI a invité les préfets à « interdire en collaboration avec les forces de l’ordre, toutes nouvelles implantations de lieux de culte ».

L’une des raisons évoquées est celle “des nuisances sonores générées par les lieux de culte devenant de plus en plus insupportables pour les riverains”.

Le ministre avait dans ce sens précisé aux préfets de “faire procéder aux constatations et de (lui) transmettre sans délais les dossiers relatifs aux plaintes des riverains pour des mesures appropriées à prendre”.

Avant cette décision, la direction des cultes avait annoncé que des sonomètres allaient désormais circuler pour sanctionner les églises qui causeraient des nuisances sonores.

Il est donc clair qu’au Togo, le sort des églises en ce qui concerne les bruits est désormais fixé. Mais qu’en est-il des bars ? C’est la question que se posent certains citoyens qui estiment que les mêmes mesures devront être prises à l’encontre des discothèques, des bars et des restaurants.

Notons que cette mesure est déjà en vigueur dans le pays. Dans la Commune du Golfe 5, la mairie s’est dotée d’un sonomètre pour sillonner aussi bien les bars-restaurants que les lieux de cultes.

Similaires