Togo : Journée mondiale de l’habitat, le plaidoyer du ministre de l’Urbanisme, Tsolenyanu Koffi

« Un logement pour tous : amélioration de l’environnement urbain ». Tel est le thème sur lequel porte cette année, la célébration de la “Journée mondiale de l’Habitat”. L’évènement est commémoré, chaque année, le premier lundi du mois d’octobre.

Et pour l’occasion, le nouveau ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Réforme Foncière, Me Koffi Tsolenyanu a rappelé que cette journée est l’occasion d’attirer l’attention des décideurs sur les préoccupations environnementales dans l’élaboration des règles d’occupation des espaces et de les appeler à des actions fortes en faveur des démunis qui ont aussi droit à un logement décent.

Selon le ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Réforme Foncière, ce thème traite de l’accessibilité de tous à un logement décent dans la mise en œuvre des politiques urbaines qui doivent viser les quatre fonctions essentielles de la ville à savoir : habiter, travailler, se déplacer et se recréer. Il s’accorde bien avec le nouvel agenda urbain (NAU) prôné par l’ONU-Habitat en visant ainsi, l’atteinte de la cible 11 des ODD : « Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, surs, résilients et durables. »

A cet effet, le ministre Koffi Tsolenyanu a fait savoir qu’au Togo le droit de tous à disposer d’un « chez soi » pour vivre dans la sécurité, la paix et la dignité a été pris en compte par le Plan National de Développement (PND) qui prévoit dans son axe stratégique 3 de : « consolider le développement social et de renforcer les mécanismes d’inclusion précisément l’effet attendu 10, qui stipule que : « les populations ont accès à un meilleur cadre de vie et à des logements décents ».

Selon lui, les actions du gouvernement se traduisent par la création du Fonds Spécial pour le Développement de l’Habitat (FSDH), l’adoption des lois réglementant les professions d’architecte, d’urbaniste, de géomètre, d’ingénieur et d’agents immobiliers. Elles s’expriment également par des investissements dans les domaines de l’énergie, de la promotion et la restauration des espaces verts urbains, de la gestion des déchets à travers le centre d’enfouissement du Togo à Aképé et l’Agence Nationale de l’Assainissement et de la Salubrité Publique (ANASAP) et la vulgarisation, en cours, de la loi 2018-005 du 14 juin 2018 portant code foncier et domanial.

« Dans le souci de donner une image de marque à notre pays en matière de logement, le chef de l’Etat promeut, avec l’appui du secteur privé, la construction d’au moins 20.000 logements, répartis sur l’ensemble du territoire togolais, à l’horizon 2022. Plusieurs projets de construction sont des réalités tangibles dans la capitale, notamment la cité Mokpokpo, la cité des Anges, la cité renaissance, Well city », a-t-il déclaré.

Instaurée par l’Organisation des Nations-Unies dans sa résolution 40/2020 du 17 décembre 1985, la journée mondiale de l’Habitat a pour objectif, d’inciter la communauté internationale à mener des réflexions sur l’état des villes et le droit fondamental de tous à un logement adéquat.

avec Repères d’Afrique

Plus d'articles
La vidéo d’une femme forcée d’accoucher seule dans une cellule de prison indigne le net