Togo: la Chine veut un être un atout pour l’aviation civile africaine

Le Togo dispose depuis trois (3) ans d’une aérogare qui est une référence dans la sous-région. L’infrastructure est moderne et peut attirer de nouvelles compagnies aériennes pour en faire leur point de base de la sous-région.

La Chine appuie l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), dans cette optique, en organisant cette semaine à Lomé, une formation pour mettre les cadres de l’aviation civile au niveau des normes et pratiques recommandées par l’organisation. Les participants sont venus de 8 pays d’Afrique.

La présente formation contribuera aussi à l’amélioration et à l’optimisation des fonctions de supervision de l’État afin de garantir les bénéfices du transport aérien en termes de passagers, de cargos, d’emplois et de tourisme.

Notons que le Togo est le 22e pays dans le monde et le 4e en Afrique à accueillir cette formation. Après le Togo, ce sera le tour du Kenya et de la Russie.

Similaires