La deuxième édition de la journée portes ouvertes ‘Girls Day’ organisée par la GIZ au Togo s’est tenue le jeudi 16 mai dernier au palais des congrès de Kara. Elle a réuni une cinquantaine d’étudiantes en fin de cycle d’études de diverses filières de l’Université de Kara.

Cet événement a pour objectif, non seulement, de permettre aux étudiantes d’approfondir leur connaissance sur la GIZ en tant qu’entreprise d’appui technique au développement durable, mais aussi, et surtout, en tant qu’employeur et sur la panoplie d’options de carrière qu’elle offre.



Une occasion pour ces étudiantes d’échanger avec le directeur résident, Dr Markus Wagner, ainsi que le personnel provenant de différents programmes de l’organisation.

Lire aussi : Sécurité en Afrique de l’Ouest : le ministre français Castaner chez Ouattara ce dimanche 19 mai

En effet, la GIZ est une entreprise fédérale allemande active dans le domaine de la coopération internationale pour le développement durable. Elle coopère avec des partenaires togolais du secteur publique et privé et contribue ainsi à faire converger l’engagement de l’Allemagne en faveur du développement. Son principal commettant est le Ministère Fédéral Allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ).

Girls Day, GIZ, Togo, Markus Wagner, Université de Kara,
Les jeunes femmes participantes au programme le 16 mai 2019

L’intérêt que le thème du genre suscite à la GIZ émane du principe de « ne laisser personne de côté » pour une atteinte effective des Objectifs de Développement Durable de l’Agenda 2030. Et surtout pas les femmes qui représentent la moitié de la population togolaise.

L’approche genre est fortement intégrée dans la mise en œuvre des activités par la GIZ avec les partenaires togolais dans les divers secteurs de coopération. Néanmoins, puisque « rien de ce qui n’est vécu à l’intérieur ne peut avoir d’effets à l’extérieur », la GIZ au Togo s’attèle aussi en interne à travers sa culture d’entreprise, le développement des compétences ainsi qu’une politique de parité au sein de son personnel.

Lire aussi : [Photo] Une baleine retrouvée morte sur la plage ; la cause révélée

L’appel aux candidatures féminines a toujours été lancé dans les bas de page des avis de recrutement publiés, mais cette fois-ci la GIZ passe au plus concret : Elle crée un contact direct avec les étudiantes afin de motiver plus de femmes à postuler aux avis de recrutement de la GIZ au Togo.

Les participantes, selon leurs propos, étaient satisfaites et épatées du déroulement de cet évènement et souhaiteraient une augmentation de la durée octroyée afin de bénéficier au maximum des fruits de cette rencontre.

A l’instar de la première édition de ‘Girls Day’ tenue à Lomé en 2018 et qui fut un succès, l’acte 2 de cet événement qui s’est déroulé à Kara a été une journée fructueuse autant pour les étudiantes participantes que pour le personnel mobilisé de la GIZ au Togo.