Togo : la nouvelle forme d’arnaque qui fait mouche

Pour soutirer de l’argent aux citoyens, les réseaux d’arnaqueurs rivalisent d’ingéniosité. L’une de ces méthodes, consiste à appeler les victimes en feignant un proche malade ou accidenté qui nécessiterait un transfert d’argent pour les premiers soins. C’est le procédé que dévoile le Mouvement Martin Luther King (MMLK) à travers un communiqué daté du 3 octobre 2020.

Selon le MMLK, « Les filous procèdent d’une manière subtile et rusée qui consiste à imaginer un/une présumé(e) accident ou maladie de tierce personne et dont le proche parent est appelé à leur envoyer de l’argent par Flooz ou Tmoney pour les secours d’urgence.» Et, poursuit le communiqué, « ils vont jusqu’à dire que la présumée victime d’accident est en coma dans une ambulance vers un autre centre de soins périphérique ou lointain.»

Et malheureusement, plusieurs concitoyens se font prendre au piège. Ainsi, certains croyant sauver un proche, envoient rapidement les sous sur l’un des numéros des “filous”. Et ce n’est qu’une fois arrivés sur les lieux qu’ils se confrontent à la réalité (aucun accident, aucun parent dans le coma, aucun malade… juste une arnaque pour leur soutirer de l’argent). Mais, le temps de se raviser et annuler le transfert, les sous ont déjà été retirés.»

Ainsi, déplore le MMLK, «La tendance évolue de manière vertigineuse et les victimes se comptent par milliers et il y a lieu d’arrêter l’hémorragie.» et que «cette affaire devient nationale et il faut un véritable état d’urgence en la matière. Il en appelle ainsi à une action au sommet de l’État pour «protéger et assurer la sécurité des citoyens ». Aussi, convie-t-il les populations à «ne pas paniquer, surtout devant les alertes de mauvaises annonces à travers les coups de fils rageurs et complaisants (…) » et à la «Vigilance.»

Plus d'articles
Victoire symbolique