Togo : la Nuit des Droits de l’Homme, une 5e édition sur-mesure

La Nuit des Droits de l’Homme, édition 2020, sera célébrée par le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) dans des conditions exceptionnelles. Et pour cause, le Coronavirus.

Déjà, le thème retenu pour cette cinquième édition est dédié au respect des droits humains même pendant la crise sanitaire.

« Il y a un an (en 2019, NDLR), nous avons célébré la nuit des Droits de l’Homme sous le thème ‘Renforçons nos engagements’. Malheureusement quelques mois plus tard, notre planète a sombré dans une crise sanitaire, celle du Coronavirus. Et nous avons constaté que cette crise a causé une recrudescence de la violation des droits de l’Homme, du droit à la vie et à l’intégrité physique, et la violation d’autres droits. Nous avons donc estimé que la Covid-19 n’est pas une excuse pour bafouer les droits de l’Homme et baisser la garde en ce qui concerne la protection de ces droits. D’où le thème de cette année : ‘La Covid-19 : ne sacrifions pas les droits humains’. Ceci pour encourager les acteurs à poursuivre la promotion des droits humains, et ce, même en pleine crise sanitaire », a expliqué Claude Amégan, le président du CACIT.

Par ailleurs, un accent particulier sera mis sur le « droit à la santé » et le « soutien aux personnes démunies ».

Enfin et non des moindres, comme souligné par le président du CACIT, la Nuit des Droits de l’Homme se déroulera « de façon symbolique ».

« La plupart du temps la Nuit des Droits de l’Homme se déroule dans un cadre assez festif où sont regroupés plein de gens. Cette année, nous organiserons un dîner gala auquel prendront part seulement les candidats qui seront retenus ou primés, et quelques-uns de nos partenaires. C’est la plus grande particularité de la nuit des droits de l’homme cette année », a indiqué Claude Amégan.

Plus d'articles
Jerusalema / Nomcebo : “je ne connais pas les artistes ivoiriens”