Togo / GIP : la technologie au service de la justice

Afin de lutter contre les détentions préventives excessives, le ministère de la Justice vient de mettre au point le logiciel de gestion informatisé des prisons (GIP). Cet outil permettrait une une meilleure gestion du monde carcérale au Togo.

Depuis longtemps, la justice togolaise est décriée surtout quand il s’agit de la détention préventive excessive. Et comme le constate Togo matin, dans sa parution du jour, il arrive en effet qu’une personne interpellée juste pour être écoutée ou pour les besoins d’une enquête se retrouve emprisonnée pour une longue durée. “Beaucoup de personnes affirment parfois que le délai de la garde à vue qui est de 48h n’est pas toujours respecté”.

Lire aussi : Togo : l’international Fodo Laba Kodjo vient en aide aux détenus de la prison civile de Lomé

Conscientes de la situation, les autorités ont mis en place le logiciel de gestion informatisée des prisons. Il permettrait de réduire ces genres de situations. Mais comment fonctionnera le système ?

Lire aussi : Togo : un conteneur d’alimentation générale pillé à Akato

A partir de la fiche signalétique de chaque détenu et d’une empreinte biométrique, sera constituée une base de données à laquelle auront également accès la police et la gendarmerie. Dans cette base, on retrouvera les condamnations, les dates d’incarcération et de sortie.

Lire aussi : Histoire de Nene Nwayo : “On m’a demandé du s3xe en échange de rôles dans des films’’

Le GIP est censé alerter les autorités judiciaires sur des délais de détention préventive excessive. Selon Idrissou Akibou, directeur de l’Administration pénitentiaire, « Le Gip va permettre de mettre fin aux détentions arbitraires et à la polémique carcérale ».

Plus d'articles
Togo / Covid-19 : la FIFA décaisse plus de 300 millions FCFA pour accompagner la FTF