Togo : l’alcool quand ça nous tient ; ces chiffres alarmants

L’usage abusif d’alcool est devenu un fléau qui prend, de plus en plus, de l’ampleur au sein de la jeunesse togolaise.

Selon une étude menée par l’ONG RAPAA et financée par la Banque ouest africaine de développement (BOAD), dans le grand Lomé, 67,20% des jeunes de 29 ans au plus consomment de l’alcool.

Les données recueillies révèlent que 77,5% des hommes consomment du Sodabi et ses dérivés contre 22,5 de femmes.

30,8% des personnes possèdent un niveau primaire de consommation d’alcool, 37,4% de celles qui ont  atteint le niveau secondaire consomment le sodabi contre 24,1% de personnes ayant atteint le niveau supérieur.

L’enquête a été menée auprès des consommateurs, producteurs et vendeurs de boissons alcoolisées ainsi qu’auprès d’informateurs et personnes ressources.

« Les consommateurs ont souvent recours à des métaphores et autres procédés de langue pour qualifier les habitudes et pratiques de consommation, les différents types de boissons alcoolisées ainsi que les effets et dangers qui leur sont attribués », a expliqué Wizdom Ajavon, membre de RAPAA, auprès de nos confrères de TogoBreackingsNews

Selon Jules Apedjinou, le Directeur exécutif de l’Ong RAPAA, les recommandations de l’étude permettront d’envisager les orientations stratégiques pour les actions de prévention et de prise en charge des personnes souffrant d’addiction à l’alcool.

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Brésil / Covid-19 : des prostituées demandent à être vaccinées en priorité