Togo : L’ambassade de France recrute (5 mai)

Chargé.e de mission : Appui au développement économique du pays Bassar par le tourisme et la valorisation du patrimoine

Poste à pourvoir auprès de l’ONG Association Tourisme et Vie dans le cadre du projet de « préservation du patrimoine culturel par le tourisme en pays Bassar » en partenariat avec l’Ambassade de France au Togo.

Contrat à durée déterminée de 18mois à Bassar, Togo

Mission à pouvoir : au 1erjuin 2021

Date limite de candidature : 15 mai 2021

  • Contexte de la mission

Le pays Bassar abrite un des centres sidérurgiques les plus anciens et les plus importants d’Afrique de l’Ouest. On y trouve des fours ayant servi à la réduction du minerai de fer, ainsi que des vestiges de toute la chaîne opératoire. Cette tradition culturelle et technique inventive a perduré sur 2400 ans. Elle a également nourri l’imaginaire collectif, ce qui se traduit par les danses du feu (T’Bol). Les sites du pays Bassar font partie d’un ensemble patrimonial plus large appelé « La route du fer » et qui se déploie également au Burkina Faso, au Bénin et au Ghana.

Ce patrimoine matériel et immatériel est aujourd’hui en danger car mal approprié par les communautés locales, encore trop ignoré du grand public et soumis aux aléas climatiques. C’est à partir de ces constats et des rencontres avec d’autres acteurs ayant travaillé sur ce sujet que des mesures de protection, gestion, valorisation ont été imaginées.

Le projet de « Préservation du patrimoine culturel par le tourisme en pays Bassar » a ainsi été élaboré pour répondre à cette urgence. Ce projet est financé par le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères (MEAE) à travers le Fonds de Solidarité pour les Projets Innovants (FSPI) et mis en œuvre par le Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France au Togo, aux côtés de trois partenaires locaux : le Ministère de la Culture, du Tourisme (MCT) à travers deux Directions que sont la Direction du Patrimoine et la Direction de la Promotion touristique, ainsi que l’ONG Association Tourisme et Vie (ATV). D’autres acteurs interviennent également : le département d’archéologie de l’Université de Toulouse, l’Université de Kara, l’Université de Lomé, ou encore la Direction Régionale de la culture et du tourisme de Kara.

  • L’organisation

L’ONG ATV au sein de laquelle travaillera le/la chargé.e de mission est une association de développement, reconnue officiellement par le droit togolais. Elle a son siège à Nangbani où se trouvent bons nombres des sites sidérurgiques. L’ATV se donne pour mission la promotion du développement rural à travers l’écotourisme, la promotion du patrimoine culturel matériel et immatériel, l’agriculture durable, et la gestion durable des ressources naturelles. L’ATV intervient principalement dans les domaines du développement communautaire, de la formation et du recyclage des ruraux. La philosophie de l’association est de faire de l’autonomisation des couches vulnérables (jeunes et femmes) la base de tout développement. Dans son approche communautaire, l’ATV se focalise sur l’approche « learning by doing », c’est à dire apprendre en faisant.

En 2017, l’ATV a co-organisé, avec l’appui de l’ambassade de France,à Bassar, un atelier international sur le thème « Gestion et mise en valeur des sites paléo-métallurgiques d’Afrique de l’Ouest ». Cet atelier de formation et d’échanges a réuni plusieurs experts et universitaires venus de France, du Togo, et de la sous-région autour des enjeux de la sidérurgie ancienne en Afrique de l’Ouest.      .

  • Cadre de la mission

Le projet de « préservation du patrimoine culturel par le tourisme en pays Bassar » est divisé en trois composantes complémentaires. Chaque composante est dirigée ou co-dirigée par les acteurs chargés de la mise en œuvre cités ci-dessus.

Ainsi, la composante 1 intitulée « Valoriser les sites archéologiques du fer » est co-dirigée par la Direction du patrimoine culturel et par l’Université de Lomé.

La composante 2 qui traite de la gestion durable des sites comme moteur du développement économique local a pour responsable l’ONG Tourisme et Vie.

Enfin, la composante 3 qui œuvre à la promotion touristique des sites est dirigée par la Direction de la promotion touristique.

Ainsi, le/la chargé.e de mission auprès de l’ONG ATV travaillera sur la composante 2 qu’il est opportun de détailler davantage ici. Cette composante comporte trois axes dont l’un est géré par l’Université de Lomé, il s’agit du renforcement des capacités des acteurs touristiques et patrimoniaux locaux, de la création d’une banque culturelle et de la mise en place d’un système de renversement.

  • Rôle attendu du/de la chargé.e de mission au sein du projet

Le projet a pour finalité de contribuer au développement économique, social, touristique de la région Bassar à travers son patrimoine sidérurgique historique. Il est constitué de trois composantes dont le Service de Coopération et d’Action Culturelle est le maître d’ouvrage.

Le/la chargé.e de mission a pour tâched’appuyer l’ONG ATV en tant que responsable de la deuxième composante. Son positionnement sur le terrain d’intervention et auprès d’une ONG basée à Bassar est une plus-value à la fois pour la réalisation du projet,pour l’ONG dans le cadre d’un renforcement continu de ses capacités, et pour l’ensemble des partenaires locaux et des populations concernés.. 

Activités principales à mener :

  • Créer des Activités Génératrices de Revenus (AGR), notamment liées à l’écotourisme
  • Mettre en place une banque culturelle
  • Appuyer l’ONG ATV dans la préparation, la mise en œuvre, le suivi, l’évaluation, ainsi que la capitalisation des activités de lacomposante2 ;
  • Appuyer ATV sur les aspects techniques des activités mises en œuvre ;
  • Faire le lien avec les autres acteurs du projet, ainsi qu’avec les populations locales ;
  • Prendre activement part aux missions de la cellule de coordination administrative (suivi global, secrétariat des comités, rapports…) ;
  • Profil du/de la candidat.e

Formation requise

Bac +4/5 minimum en ingénierie de la culture/du patrimoine/du tourisme/de la valorisation des territoires, en géographie, gestion de projet, out tout autre diplôme pertinent

Expérience professionnelle souhaitée

  • Une très bonne connaissance du patrimoine togolais, et en particulier du patrimoine sidérurgique et des enjeux qui y sont liés. Des connaissances et/ou expériences sur les sites de Bassar seraient un atout ;
  • Une bonne connaissance des acteurs du secteur et des acteurs prenant part au projet ;
  • Une expérience significative dans la gestion de projet, la promotion/valorisation touristique/des territoires.

Compétences principales recherchées

  • Autonomie et proactivité
  • Gestion de projet
  • Compétences techniques en patrimoine/tourisme
  • Animation et concertation pluri-acteurs
  • Diplomatie, sens relationnel et flexibilité
  • Capacités de rédaction et de synthèse

Langues souhaitées.

Français courant

Langue locale serait un atout

  • Pour candidater

CV etlettre de motivation à envoyer au choix :

Service de coopération et d’action culturelle

Avenue Charles de Gaulle 01 BP 91, Lomé

Merci d’indiquer en objet du mail ou sur l’enveloppe : Candidature Chargé.e de mission« Appui au développement économique par le tourisme et valorisation du patrimoine en pays Bassar »

Plus d'articles
Togo : Permis moto, des contrôles plus strictes dans les prochains jours