Le conseil des ministres tenu ce lundi 17 juin 2019, sous la présidence du chef de l’Etat Faure Gnassingbé, a adopté un décret qui déclare d’utilité publique et autorise les travaux de sécurisation du site de décharge publique principale n° 1 d’Agoè Moto Cross.

Lire aussi : Togo : règlement juridictionnel du contentieux foncier, une priorité de l’Etat



Lors de l’aménagement de la ville de Lomé, faut-il le rappeler, il s’était avéré nécessaire, pour faire face au problème de gestion des ordures ménagères et autres, d’identifier un site d’une capacité importante devant servir de décharge publique.

La décharge publique principale n° 1 d’Agoè Moto Cross fut donc créée à cet effet. L’entrée en possession de ce site par l’Etat et son exploitation n’ont été précédées d’aucune formalité juridique. Aussi, l’Etat fait-il face à diverses actions en restitution de parcelles de terrain intentées par les propriétaires dépossédés.

Lire aussi : Togo : le Gouvernement annonce le mandat des élus locaux

Aujourd’hui, la commune de Lomé s’est dotée d’un centre d’enfouissement technique (CET) à Aképé, dans la préfecture de l’Avé, d’une capacité suffisante pour remplacer cette décharge qui se trouve en pleine ville et impropre à l’installation de la population en raison des risques environnementaux.

« Face à cette situation, il est apparu indispensable de procéder à des travaux visant la sécurisation de ce site. Mais ces travaux ne peuvent se réaliser sans la déclaration d’utilité publique et l’indemnisation des propriétaires terriens expropriés », a précisé le Conseil.

Lire aussi : Togo : voici l’intégralité des décisions prises lors du Conseil des ministres ce lundi 17 juin 2019

Le site a une contenance de douze hectares quatre-vingt-quatre ares quarante-neuf centiares (12 ha 84 a 49 ca). Il est limité au Nord-Ouest par la route d’Agoènyivé Dikamé et l’emprise de la ligne CEET moyenne tension, au Sud-Ouest par la voie du Grand contournement et à l’Est par une zone habitée, bordée de rues occupant en partie le domaine du champ de tirs d’Agoènyivé », a-t-il ajouté.