in ,

L’auto-proclamé président et apôtre du Togo, Douflé, est arrêté

L’apôtre Kokou Gabriel Douflé (photo) qui annonçait être investi de Dieu et s’est autoproclamé président du Togo a été arrêté la semaine dernière. Il a été déféré ce mercredi à la prison civile de Lomé, a-t-on appris.

Le sieur Douflé est responsable de l’église « Montagne de Sainteté » ainsi que deux (2) camps de “concentration” à Djagblé et à Kladé-Copé, près d’Asrama.

Coronavirus aux Etats-Unis : le président Donald Trump décrète l’urgence nationale

 

Après son arrestation, les activités de ses camps où vivaient en communauté, des ressortissants de plusieurs pays dans l’attente du retour de Jésus ont été suspendues par décision du ministre de l’administration territoriale.

Selon ses propos, à partir de mars 2020, il deviendrait président du Togo « suite à la mort subite de l’actuel chef d’État ».

Après son arrestation, M. Douflé a été confronté à plusieurs de ses victimes qui ont fait des dépositions à charge contre lui. Il a été présenté au 2e substitut du procureur de la République. À toutes les questions, il a répondu que c’est Dieu qui lui a dit de faire ce qu’il fait.

Trevor Noah se moque de Trump après son discours sur le coronavirus (vidéo)

 

Au rang des chefs d’accusation retenus contre lui, on retient séquestration, sédition, trouble à l’ordre public, harcèlements sexuels, viols sur les fidèles, diffamation. Pour les autorités togolaises, M. Douflé est un illuminé, qui se comporte en vrai gourou dans ses camps de “concentration”.




Fibre Nouveaux Quartiers


Ad Canal Box

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Coronavirus : Chris Brown fait fuiter de supposées informations du Pentagone

 Molare annonce un « magnifique anniversaire » en hommage à Wattao dimanche