in ,

Togo : le braqueur surnommé ‘cimetière’ est mort !

Son surnom a eu raison de lui. Trentenaire débutant, le braqueur ‘cimetière’ n’aura pas resté longtemps sur la Terre de nos aïeux avant de rejoindre l’au-delà.

Togo-le braqueur surnommé ‘cimetière’ est mort !

Lire aussi : Togo : 2 braqueurs abattus par la police ce dimanche 28 juillet 2019

En cours de route, pour encore perpétrer un sale coup, la police togolaise a neutralisé ce bandit de grand chemin.

Togo-le braqueur surnommé ‘cimetière’ est mort !
Feu cimetière

Selon le porte-parole de la police, “dans la nuit de 27 au 28 juillet 2019, un malfrat résident au Ghana a rejoint le surnommé cimetière dans un ghetto à Katanga où ils ont consommé de la drogue, planifier une nouvelle opération avant de se mettre en couple sur une moto”.

Lire aussi : Togo : La jeune bachelière de 17 ans décédée de façon tragique à Kara inhumée

“Ils ont été pris en filature par une patrouille du groupe d’intervention de la police nationale en tenue civile. Ayant constaté qu’il s’agissait des agents et voulant s’échapper, le nommé cimetière sur la moto et armé d’un pistolet de fabrication artisanale a ouvert le feu en leur direction. Les agents ont immédiatement riposté, les atteignant mortellement”, a poursuivi l’agent de police.

Cette opération fait suite à un braquage commis à Tokoin Cassablanca, au cours duquel, des malfrats armés avaient attaqué un citoyen qui revenait de la banque avec une importante somme d’argent. Lors de ce braquage, un policier a gravement été blessé par balle par cimetière.

Lire aussi : L’émouvant témoignage d’une ancienne captive de Boko Haram destinée à mourir en kamikaze

Les investigations de la police avaient permis d’identifier le nommé ‘cimetière’, un repris de justice comme étant l’un des auteurs de cette attaque et mis sur filature. Une surveillance avait, dès lors, été mise en place autour de ce dernier pour suivre ces activités.

Deux (2) braqueurs de moins

Les six (6) premiers mois n’ont pas été de tout repos pour les populations et les forces de l’ordre. Selon les dernières statistiques présentées par le ministre Yark Damehame, 68 faits de cambriolages, 45 braquages et 31 vols à main armée ont été dénombrés au titre des 6 premiers mois de 2019. Une situation qui crée la stupeur.

Des mesures ont été prises par les autorités pour démanteler les différents réseaux. Cimetière et son compère du mal viennent de subir les conséquences de leurs actes.

Comme le dit l’adage swahilien, ”on a beau courir, le surnom nous rattrape toujours !”, c’est le cas pour Cimetière.




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab
Togo : Emmanuel Adeboyor annonce sa retraite

Togo : Emmanuel Adébayor annonce sa retraite

Côte d’Ivoire : la rencontre entre Gbagbo et Bédié aura bel et bien lieu

Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié se rencontrent ce lundi à Bruxelles