in ,

Togo : le Comité de Direction de l’ARCEP connu

Par décret n°2020 – 023/PR du 7 avril 2020, le Président de la République, Faure Gnassingbé a procédé à la nomination des membres du Comité de Direction de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP).

La loi n°2012-018 du 17 décembre 2012, sur les Communications Electroniques, a prévu la mise en place du Comité de Direction de l’ARCEP composé de cinq (5) membres, dont quatre (4) nommés par décret en Conseil des Ministres et un (1) représentant l’Assemblée Nationale.

Real Madrid : Cette sortie fracassante sur l’avenir d’Eden Hazard

Nommés pour un mandat de trois (3) ans renouvelable une fois, ils ont pour mission l’administration de l’ARCEP. Il s’agit de : M. Tcheyi Haringa Yaou, Ingénieur Télécoms, Colonel Sogoyou Cossi, Officier Supérieur des Forces Armées Togolaises (FAT), M. Dedji Messan Awoh, Commissaire divisionnaire, Haut fonctionnaire de police et de M. Broohm Djahlin, Economiste.

Il convient de souligner qu’un cinquième membre représentant l’Assemblée Nationale, devrait compléter cette liste.

Le Comité de Direction de l’ARCEP est dirigé par un Président, en la personne de M. TCHEYI Haringa Yaou. Avant sa nomination, M. TCHEYI Haringa Yaou occupait le poste de Directeur de l’Exploitation et de la Maintenance du Réseau à Togo Cellulaire où il a capitalisé plus d’une vingtaine d’années d’expérience professionnelle après un bref passage à Togo Télécom.

Il intègre les effectifs de l’opérateur historique en janvier 1998, où il occupera successivement les postes de Chef Section Planification, Qualité et Suivi des Projets, Chef Division Ingénierie et Suivi des Projets, Chef Division Exploitation et Maintenance NSS, Chef Division Ingénierie et Suivi des projets, Chargé de mission auprès du Directeur de l’Audit et du Contrôle et Chef Division Exploitation et Maintenance du Réseau de Transmission.

Cette brillante carrière lui a valu d’être le témoin privilégié des bouleversements et des mutations qui se sont opérés dans le secteur des télécommunications au Togo. Fort de cet atout indéniable, il saura mettre son expertise et son expérience au service de l’institution pour mieux répondre aux innombrables défis qui se présentent. M. TCHEYI Haringa Yaou est nanti d’un diplôme d’Ingénieur de Conception en Génie Electrique de l’Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieur (ENSI) de l’Université du Bénin (Lomé), et d’un Diplôme d’Etudes Supérieures Spécialisées en Génie Electrique de l’Ecole Inter-Etats d’Ingénieurs de l’Equipement Rural (EIER) de Ouagadougou (Burkina Faso) et a bénéficié de diverses formations spécialisées dans le secteur des télécommunications.

Côte d’Ivoire : Accusé d’être au cœur d’un réseau de trafic de stupéfiants, Hamed Bakayoko va porter plainte

Pour rappel, l’ARCEP a été créée par la Loi sur les Communications Electroniques (LCE) n°2012-18 du 17 décembre 2012. Elle a pour mission d’assurer la régulation des secteurs des postes et des communications électroniques. Elle vient remplacer l’Autorité de Réglementation des secteurs de Postes et Télécommunications (ART & P), opérationnelle depuis l’an 2000.

Cette transformation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Déclaration de Politique Sectorielle (DPS) du Département de l’Economie Numérique et de l’Innovation Technologique. Elle vise la modernisation du cadre institutionnel dans le secteur des communications électroniques au Togo afin d’assurer une parfaite mise en œuvre de la politique du Gouvernement en matière des télécommunications et des TIC et répondre au mieux aux attentes des populations togolaises.



Saham Ad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Togo Faure Gnassingbé répond au jeune portraitiste qui lui dédié cette œuvre

Togo : Faure Gnassingbé répond au jeune portraitiste qui lui a dédié cette œuvre (photo)

Ligue 1 : le verdict du Conseil d’État (enfin) dévoilé