Togo : Le ministre Christian Trimua chez Roseline Bachelet

Le 3ème rapport du Togo en matière de lutte contre la torture sera présentée ce vendredi 26 juillet 2019 aux membres du comité des Nations Unies pour les droits de l’homme.

Lire aussi : Décès du président Béji Caïd Essebsi : le message du président Faure Gnassingbé au peuple tunisien

Ce partage s’inscrit dans le cadre de la 67ème session ordinaire du Comité contre la torture qui se tient à Genève. En marge à cette session, la Haut-Commissaire des Nations- Unies aux Droits de l’Homme, Madame Michelle Bachelet a accordé une audience à la délégation gouvernementale de la République togolaise conduite par M. Christian Trimua, Ministre des Droits de l’Homme et des Relations avec les Institutions de la Républiques.

Le ministre Trimua a félicité la Haut-Commissaire pour sa nomination à la tête de cette grande institution onusienne et pour la vision dont elle est porteuse en vue de l’amélioration de la situation des Droits de l’homme dans le monde.

Lire aussi : Lutte contre la torture : à Genève, 10 journalistes partagent l’expérience togolaise en la matière

Il a brièvement expliqué au cours de l’entretien, la situation des droits de l’homme qui a prévalu au Togo pendant le dernier trimestre de l’année 2017 et au début de l’année 2018 avec des tensions politiques liées à la question des réformes puis la tenue des législatives de Décembre 2018 avec en toile de fond l’adoption des réformes constitutionnelles, et enfin le couronnement démocratique avec l’organisation des élections locales le 30 juin dernier.

Plus d'articles
Instagram : le compte de Booba a été supprimé