Crédit Photo : Alome.com

Togo : le Nigeria veut la vérité sur le meurtre de plusieurs de ses ressortissants à Lomé

C’est en effet, une tumultueuse affaire de meurtres qu’une organisation de jeunes Igbo, porte à l’attention du sénat nigérian, tout en interrogeant le silence de l’ambassadeur de leur pays à Lomé.

L’organisation dénommée Igbo-Eze North Youths a adressé au sénat, une pétition signée de Solomon Onu et le témoin Asoanya, organisateur et secrétaire général. ils attirent l’attention sur le meurtre de nigérians à Lomé, selon les informations rapportées par le média nigérians Thisdaylife.

“Le 24 janvier 2021, M. Ossai Sabastine Onyeneke, 39 ans, a été étranglé et poignardé à mort à Lomé, au Togo. Jusqu’à sa mort, Onyeneke a travaillé avec le géant suédois du commerce maritime, Bureau Veritas, à De L’cam, au Togo. Comme si cela ne suffisait pas, le 6 février 2021, Nnamdi Odo de la communauté Umu-Agama de la zone de gouvernement local d’Igbo-Eze Nord a également été tué dans la région d’Agoyi au Togo,” déclarent les plaignants cités par Thisdaylife.

Ils signalent un autre meurtre de leur compatriote Ogbuanya Nathaniel d’Obimo dans la LGA de Nsukka en novembre 2020 toujours au Togo.

Ils appellent le sénat à user de tous les moyens pour obtenir des explications auprès des autorités togolaises sur les meurtres cités, ainsi que tous les autres meurtres non-révélés de nigérians au Togo. Ils s’interrogent par ailleurs sur l’incapacité de l’ambassadeur de la République fédérale du Nigeria au Togo, à exiger des explications au gouvernement togolais dans ces affaires.

“Nous implorons humblement le Sénat de mandater et de contraindre l’ambassade du Nigeria au Togo et, en fait, les autorités et le gouvernement togolais à enquêter de manière approfondie sur ces meurtres les plus récents et à veiller à ce que les auteurs de ces meurtres soient traduits en justice”, lit-on sur la pétition.

Thisdaylife rapporte que le Comité sénatorial de l’éthique, des privilèges et des pétitions publiques dispose de deux semaines pour fournir un rapport d’enquête au Sénat au sujet de cette pétition.

Plus d'articles
Congrès de la FTF reporté: préalables nécessaires