Tanko Timati

Le patrimoine mondial de Koutammakou dans le pays des Batammariba, bénéficiera d’une aide de l’Unesco pour la réhabilitation des Takienta ravagés partiellement par les pluies diluviennes survenues en août 2018.

Togo Le patrimoine mondial de Koutammakou fera peau neuve-min
Le patrimoine mondial de Koutammakou

Selon nos confrères de L’union pour la Patrie dans la parution N°1204 du 12 février 2019, cet appui de l’Unesco fait suite au séjour d’une mission du Fonds d’urgence pour le patrimoine de l’Unesco du 19 au 24 octobre 2018.

« Des pluies diluviennes survenues en août 2018 dans le nord-est du Togo, ont occasionné des dégâts occasionnés sur les Takienta, maisons à tour en terre à deux (2) étages se distinguant comme étant l’une des structures architecturales les plus rares au monde », ont-ils confié.

Outre l’effondrement des constructions architecturales, on note aussi la perte de vivres et de bétails ainsi que la dégradation de terres cultivables. C’est suite à ces constats amers que l’organisation s’est assignée la mission de donner des nouvelles lueurs à ce patrimoine culturel.

Il est à noter que « ces Takienta servaient d’autels en l’honneur des ancêtres des Batammariba. Avec leur toit de chaume conique et leur toiture plate, sont un trait marquant du paysage du nord-est du Koutammakou, bien inscrit sur la liste du patrimoine mondial depuis 2004. Elles servent également de temples pour les dieux et les ancêtres et sont au centre de plusieurs cérémonies funéraires ou d’initiation », précisent nos confrères.

La mission a formulé des recommandations à l’endroit des instances  supérieures. Il s’agit notamment de l’élaboration d’un plan d’intervention d’urgence pour un inventaire et une carte permettant de localiser les Takienta, ou encore l’installation d’un système d’alerte précoce en collaboration avec les services nationaux de la météorologie.