Les ministres de la Sécurité des pays membres du Conseil de l’Entente seront à Lomé à partir du 20 septembre. Les défis sécuritaires sont les enjeux majeurs de cette rencontre.

Cette rencontre fait suite au sommet extraordinaire de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui s’est tenue à Ouagadougou le samedi 14 septembre dernier.

Il s’agira pour l’institution de réfléchir sur les enjeux de l’extrémisme violent et de la criminalité.

IFT

Le sommet extraordinaire de la CEDEAO sur le terrorisme a accouché d’un plan d’action (2020-2024), d’un coût total d’un milliard de dollars pour contrer les djihadistes, rapporte Icilome.com

Lire aussi : Un Togolais réussit à gravir le Kilimandjaro, le plus haut sommet de l’Afrique 

Selon Mahamadou Issoufou, le président du Niger, également président en exercice de l’institution communautaire, « Cette contribution financière démontre notre engagement à faire la différence ».

La Cedeao, à travers cette initiative, ne se substitue pas au G5 Sahel, mais elle « prend ainsi la main sur le dossier », affirment les observateurs.

Lire aussi : Togo / Rentrée scolaire 2019–2020 : Rotary Club Lomé-Perle tend la main aux enfants démunis

Sont attendus à Lomé dans le cadre de cette réunion, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Niger et le Togo.