Saham

Emmanuel Adébayor est considéré comme l’un des meilleurs footballeurs togolais ou du moins, le meilleur togolais de tous les temps. Depuis le 08 juillet 2000, date de sa première sélection avec le Togo, la carrière d’Adébayor est marquée notamment par trois déceptions qu’il aura du mal à oublier.

Togo, Adebayor, CAN, déceptions
Emmanuel Adébayor Shéyi

Premièrement, le drame de Cabinda qui a coûté la vie à deux de ses coéquipiers lors de la CAN 2010 en Angola. Cette tragédie reste une blessure très douloureuse pour l’emblématique Capitaine des Éperviers du Togo. À l’époque, Adébayor quitte le navire togolais et ne participera plus à cette CAN. Ce qui l’avait même amené à prendre sa retraite internationale le 12 avril 2010.

Lire aussi Togo/Répertoire fiscal de l’Otr : une punition envisagée pour les entreprises qui ne sont pas à jour

GTA

« Suite aux événements tragiques intervenus en janvier lors de la Coupe d’Afrique des Nations, lors desquels deux de mes compatriotes ont été tués par des terroristes en Angola, j’ai pris la décision très difficile de prendre ma retraite internationale. […] Je suis toujours hanté par les événements dont j’ai été témoin lors de cet horrible après-midi dans le bus de l’équipe du Togo. C’est un moment que je n’oublierai jamais et que je ne veux plus jamais revivre ».

Orabank

Après plusieurs négociations, l’ancien buteur Citizen a accepté revenir en sélection le 15 novembre 2011 et fait la fierté du peuple togolais même s’il garde jusqu’à ce jour, cette blessure.

Deuxièmement, Adébayor aurait l’envie de porter le Togo dans les grandes compétitions comme l’a fait Samuel Eto’o au Cameroun, Didier Drogba en Côte d’ivoire ou encore Asamoah Gyan au Ghana. Mais l’Épervier n’y arrive toujours pas malgré la récente CAN à laquelle il a participé au Gabon.

Il risque également, de ne pas célébrer un but à la Coupe du Monde même s’il a déjà eu une participation avec le Togo en 2006.

Lire aussi Côte d’Ivoire : à Tafiré, Guillaume Soro veut la présidence de la République

Agé de 34 ans, Shéyi ne pourra visiblement plus s’offrir ce challenge. Celui de vraiment briller avec le Togo dans une compétition d’envergure. Il l’a manqué de peu en 2013, lorsque le Burkina Faso éliminait (1 – 0) le Togo en quart de finale de la CAN après prolongation. Cela reste très douloureux pour l’ancien Meringué qui n’a pas pu décoller sa sélection alors qu’il avait le talent nécessaire.

À cela, s’ajoute, en fin, cette élimination à la dernière journée des éliminatoires de la CAN Egypte 2019 au Bénin. Malgré son but, Adébayor n’a pas réussi à qualifier le Togo alors qu’il disputait son dernier match avec le maillot des Éperviers.

Orabank