À l’issue du Conseil des ministres du mercredi 20 février dernier, le Gouvernement togolais a procédé à des nominations à la régie des finances du Togo.

Ainsi, M. Philippe Kokou Tchodiè est nommé Commissaire général par intérim de l’OTR. Il vient remplacer M. Kodzo Adedze, aujourd’hui ministre du Commerce, de l’Industrie, du Développement du secteur privé et de la Promotion de la consommation locale.



Avant d’être porté à la tête de cet établissement public à caractère administratif, le nouveau commissaire général par intérim de l’Office togolais des recettes, Philippe Kokou Tchodiè, était commissaire des services généraux de l’Office. En tant que tel, il a une maîtrise des rouages de l’office. De plus, ses anciennes fonctions lui ont permis d’appuyer sur le plan administratif les commissaires des impôts, des douanes et les autres directions d’appui pendant une longue période. L’homme avait également planifié et coordonné les ressources de l’institution.

Lire aussi : La vidéo de la jongleuse tanzanienne a fait réagir le président Trump

En tant que nouveau patron de cette régie de l’Etat fusionnant la douane et les Impôts et doté d’une autonomie de gestion administrative et financière, Philippe Tchodiè devient l’une des personnalités les plus importantes du pays avec une grande responsabilité et plusieurs défis à relever, indique le quotidien TogoMatin dans sa parution de ce vendredi 22 février.

Lire aussi : Yvan Buravan et Ozane sur scène ce samedi 23 février à l’Institut Français du Togo

S’agissant des défis, il aura, entre autres, pour mission de mettre en place les organes de gestion de l’Office. Il doit pouvoir diriger l’institution pour l’atteinte de ses fonctions d’évaluation, de perception et de comptabilité des recettes fiscales et douanières de l’Etat. M. Tchodiè doit également faciliter les relations entre l’OTR, le ministère de l’Économie et des Finances, le gouvernement et les autres administrations douanières et fiscales internationales.

Le nouveau code des douanes et des impôts et le livre des procédures fiscales modernes publiés en janvier 2019 seront également un des challenges du patron de l’OTR. Décriés à leurs parutions, le nouveau Commissaire général de l’OTR aura pour mission de faire adhérer les opérateurs économiques aux réformes contenues dans ces documents tout en leur permettant de contribuer, de façon rationnelle, à la mobilisation des ressources.

Il est à noter que M. Tchodiè devient ainsi le troisième Commissaire général de l’OTR depuis 2014 après le Rwandais Henry Gaperi, limogé le 25 février 2017, et le Togolais Kodzo Adedze.