Togo : les experts de l’OACI surpris par le niveau de sécurité de l’aéroport de Lomé  

Engagé dans une procédure de certification de son aérodrome, l’Aéroport International Gnassingbé Eyadéma (AIGE) surprend les experts de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) venus faire des évaluations.

Le niveau de sécurité de l’aéroport de Lomé est à 80% en cohérence avec les normes mondiales de sécurité, rapporte Togofirst. Ce niveau dépasse la moyenne mondiale qui est de 60%, relève le chef de l’équipe d’audit Edem Semenya.

Le certificat de sécurité aéroportuaire est non négociable pour l’exploitation d’un aérodrome, a relevé l’expert. Des recommandations ont été formulées à l’endroit de l’AIGE pour l’amélioration de certains aspects, relèvent nos confrères, notamment la mise à jour du manuel de SGS ainsi que le balisage des obstacles identifiés sur l’aérodrome.

Selon Colonel Gnama Latta, un rapport de l’audit réalisé sera transmis à l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC) qui devra le retransmettre à la Société Aéroportuaire de Lomé-Tokoin, avec une demande d’un plan d’actions correctives à mener. Une fois ce plan validé, l’ANAC délivrera à l’AIGE, son certificat définitif d’aérodrome, apprend-on.




Plus d'articles
Le Next Einstein Forum (NEF) lance le recrutement de sa 3e cohorte de scientifiques