Togo/Les trafiquants de pétards ont du souci à se faire

Les ambiances pétaradantes, qui riment avec les fêtes de fin d’année de par le passé, pourraient être derrière nous avec les mesures que compte prendre le ministre togolais en charge de la Protection civile, Yark Damehame pour les prochaines échéances.

Fête, fin d’année, pétards, pétaradantes, Togo, interdiction, vendeurs, bandits, pétards, ministre togolais en charge de la Protection civile, Yark Damehame,
Le ministre Yark Damehame

En effet, malgré la mesure d’interdiction qui existe et qui est rappelée chaque fin d’année, certains Togolais continuent de violer ces dispositions et au final des conséquences nombreuses. On peut prendre à titre d’exemple, les nombreuses victimes dénombrées dans des hôpitaux à la suite des accidents de manipulation de ces pétards communément appelés ‘bandits’.

Dans un communiqué, en date de ce lundi 10 décembre, le ministre rappelle que « l’importation, la vente et l’usage de pétards assourdissants et autres objets du genre qui troublent la tranquillité des populations sont et demeurent rigoureusement interdits sur l’ensemble du territoire national notamment en ces périodes de fête de fin d’année ».

Des instructions spécifiques sont données aux forces de sécurité pour procéder à des saisies et traquer ou, si besoin, interpeller  tout contrevenant de cette disposition, précise-t-il, avant d’ajouter qu’il « compte sur le civisme et la bonne compréhension de tous pour le respect des présentes dispositions ».

Similaires