Togo L’évangéliste Noumonvi Dodji va affronter le prêtre vaudou Togbui Zéwouto dans un combat spirituel

Togo : L’évangéliste Noumonvi Dodji va affronter le prêtre vaudou Togbui Zéwouto lors d’un combat spirituel

Vers un combat spirituel inédit au Togo. Les protagonistes sont l’évangéliste Noumonvi Dodji Paul du camp de prière Jésus est la solution et prêtre vaudou Togbui Zéwouto.

L’histoire avait commencé il y a quelques semaines de cela avec le féticheur qui avait brûlé une Bible pour prouver que les Saintes Écritures n’étaient rien d’autre, selon ses propos, qu’une fable.

Un acte qui a mis en rogne le pasteur qui avait lancé un défi à n’importe quels féticheurs du Togo et d’ailleurs à venir le rencontrer pour une démonstration de l’existence ou non de Dieu et de la puissance de Jésus-Christ.

« Je vous envoie encore ce message. Si un prêtre vaudou ou un féticheur dénigre votre Dieu dans votre pays, dites-lui que Noumonvi l’invite à lui faire face sur un terrain. Qu’ils arrêtent d’attribuer le Saint-Esprit aux prêtres vaudous, aux Alphas. Qu’ils arrêtent cela pour qu’on s’affronte sur un terrain. Eux-mêmes peuvent choisir le terrain. On verra la religion dont le Dieu est le tout-puissant », avait déclaré l’homme de Dieu.

Pour répondre à l’appel de l’Evangéliste, le féticheur Zéwouto, par l’entremise d’une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, s’est porté volontaire et s’est dit prêt à relever le défi. Il demande au pasteur de lui donner juste un rendez-vous afin que le combat ait lieu.

« Partagez cette vidéo pour que ça arrive chez votre pasteur Noumovi Dodji Paul. Dites-lui que moi Togbui Zéwouto je suis prêt à l’affronter. Je peux même venir chez lui dans son camp de prière, peut-être que lui ne pourra pas venir chez moi dans mon couvent. Mais moi, je suis partant. Moi-même, je vais me déplacer et le rencontrer partout où il veut que le combat ait lieu. Il est temps qu’on prouve à ces pasteurs qu’ils ne sont que des menteurs, des tricheurs et des voleurs. J’accepte son défi », a lancé le féticheur, rapporte Afreepress.

« Qu’il me dise juste quand il sera disponible pour qu’on se rencontre. Moi et Mawu la connaissance, nous sommes disponibles. Nous sommes à Agoè, ou s’il veut, qu’il m’appelle sur mon numéro le 93 157 798 et on va se voir », a-t-il ajouté.

Plus d'articles
Real Madrid : Zidane donne le mauvais exemple