in ,

Togo : l’hôpital de Bè et 7 autres passent sous la coupole de contractualisation

Après la phase pilote de la contractualisation des hôpitaux publics et ses résultats positifs, l’Etat togolais annonce son extension à 8 autres centres de soin. Ce projet, mis en place grâce au concours de la Banque mondiale, vise à rendre plus performant le système de santé au Togo.

Togo / Présidentielle 2020 : Faure Gnassingbé réélu dès le 1er tour ; l’intégralité des résultats

Lors d’une intervention le mois dernier, le ministre togolais en charge de la Santé, Prof Mijiyawa est revenu sur les résultats positifs de cette approche contractuelle qui a contribué à l’augmentation des taux de fréquentation, de consultations et d’hospitalisation ainsi que de l’augmentation des recettes de ces structures sanitaires.

« Pendant longtemps, il y avait un fossé entre les ressources que l’Etat injecte dans le secteur de la santé et les résultats obtenus. Et ce problème résidait dans la gestion. Notre démarche vise une corrélation entre les ressources et les prestations (…) C’est le souci de trouver un mécanisme corrélant les ressources et les prestations qui a conduit à la contractualisation », avait-il alors expliqué.

Franc CFA : Akon assène ses vérités à la France d’Emmanuel Macron (vidéo)

A en croire des sources proches du dossier, 8 nouveaux hôpitaux vont passer sous la coupole de la gestion contractuelle. Il s’agit notamment des hôpitaux d’Aného, de Bè, de Lomé commune, du CHU Campus, de Tsévié, de Kpalimé, de Notsè et de Sotouboua.

A cet effet, un avis d’appel à manifestation d’intérêt a été émis ce mois de février 2020 en vue du recrutement de sociétés contractantes pour la contractualisation de huit hôpitaux.

Par ailleurs, il est à noter que dans le cadre de ce projet, 5 de ces 8 hôpitaux publics se verront équipés en vue de la modernisation de leurs plateaux techniques.

Le Qatar prend possession du nouvel aéroport du Rwanda

Pour rappel, la gestion contractuelle a commencé à Atakpamé et à Blitta le 15 juin 2017. Après la phase pilote, ce processus est étendu une année plus tard aux hôpitaux de Dapaong, de Kara, de Sokodé, le CMS de Siou et le Centre hospitalier universitaire Sylvanus Olympio.



Elle crie à l’aide à la vue d’une photo de son amie dans une bouteille vaudou

Togo : appel à candidatures pour des bourses d’étude en Autriche