Togo : L’IFT sous les feux du lancement de la Fête du Cinéma Francophone de Lomé 2021

Organisée dans le cadre de la Journée Internationale de la Francophonie sous le thème ‘‘Femmes Francophones Femmes Résilientes’’ prévue pour le 20 mars prochain, l’Institut Français du Togo (IFT) a accueilli sur la grande scène Jimi Hope, ce mercredi 17 mars 2021 au soir, le lancement officiel de la Fête du Cinéma Francophone de Lomé 2021 avec la présence de plusieurs hautes personnalités.

 En effet, de la soirée il faut retenir que la Fête du Cinéma Francophone de Lomé 2021 co-organisée par l’Institut Français du Togo (IFT), l’Ambassade de France au Togo et la représentation permanente de l’OIF en Afrique de l’Ouest, ce sont 3 jours de réjouissance autour du cinéma francophone sur 2 sites de projection notamment l’IFT et la Maison des jeunes de Lomé avec 5 films à découvrir en ligne et 2 films diffusés à la Télévision togolaise.

 Il s’agit également de 2 panels de discussions et d’au moins 600 personnes attendues en présentiel avec 15 films à l’affiche des projections grand public provenant de 7 pays : le Burkina Faso, le Congo, la France, la RDC, le Sénégal, le Viet Nam, et le Togo. Clairement, cette fête du 7ème art sera donc en premier lieu consacrée à la création africaine.

 Ainsi, plusieurs films de réalisateurs togolais et d’Afrique centrale y seront mises en lumière. En conséquence, au cours de la soirée, a été projeté un court métrage d’Elisabeth Lemou intitulé ‘‘Vous’’, œuvre ayant représenté le Togo au Festival Clap Ivoire 2020 suivi de ‘‘Petit pays’’ (adaptation du roman éponyme de l’écrivain franco-rwandais Gaël Faye), réalisé par Eric Barbier, sorti en août 2020 et nommé aux Césars 2021 dans la catégorie de la meilleure adaptation.

 Notons que 40% de l’ensemble des productions à l’honneur sont réalisées par des femmes et soutenues par l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).

Dans ce contexte de crise sanitaire frappant de plein fouet le monde entier, l’organisation d’un tel évènement peut « paraître déplacée », a souligné la Représentante pour l’Afrique de l’Ouest de l’Organisation Internationale de la Francophonie, S. E. Thi Hoang Mai Tran. Mais « c’est la résilience qui est mise en avant, tout comme notre capacité à nous adapter et à rester créatif, imaginatif, même dans une situation de crise », a-t-elle ajouté.

 Et de poursuivre : « L’organisation de la Fête du Cinéma Francophone est un bel exemple de résilience. Elle est le fruit de la détermination de la Représentation pour l’Afrique de l’Ouest de l’Organisation Internationale de la Francophonie, de l’Institut Français au Togo, de Togociné et de la Maison des jeunes de Lomé à célébrer la langue française et les valeurs de partage et solidarité à travers le 7ème art ».

La cérémonie de lancement a par ailleurs été l’occasion pour l’Ambassadrice de la France au Togo, Jocelyne Caballero de saluer la présence de Monsieur le ministre de la culture et du tourisme et du Représentant personnel du Chef de l’Etat et d’encourager l’engagement du Togo dans l’effectivité de la francophonie sur le territoire. « La richesse du plurilinguisme togolais a beaucoup à apporter à la langue française que nous avons en partage (…). De la langue, je voudrais passer au cinéma, art majeur, qui participe lui aussi à la construction de notre imaginaire commun », a-t-elle affirmé.


Phone Promo TG

Performances Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Une application transforme une ville en Escape Game !