in ,

Togo/Locales : 63 conseillers municipaux à élire dans Oti Sud 1, Bassar 4, Wawa 1, Zio 4 et Ave 2

Les élections locales du 30 juin dernier avaient été annulées dans certaines communes. Cinq communes sont concernées par ces élections partielles des conseillers municipaux, le vote n’avait pu se tenir, pour des raisons techniques, dans trois localités à savoir Avé 2, Bassar 4 et Oti-Sud 1.

Togo : le Programme Présidentiel d’Excellence pour le PND officiellement lancé

Quant aux communes de Wawa 1 et Zio 4, le scrutin a été purement et simplement annulé, le 17 juillet 2019, par les juges de la Cour suprême qui, par la même occasion, y ont ordonné, conformément aux dispositions de l’article 148, la reprise du scrutin.

« Astreinte à l’exécution de l’arrêt de la Cour suprême, notre institution s’est mise en rapport avec le gouvernement, dans le respect de nos attributions respectives, notamment en ce qui concerne la prise des actes réglementaires requis prévus par le code électoral. Il s’agit, en l’espèce, du décret fixant la date des élections partielles et convoquant le corps électoral et celui portant ouverture et clôture de la campagne électorale qui commence le mardi 30 juillet 2019 à 00H 00 mn pour prendre fin le 13 août 2019 à 23H59 mn », a confié Monsieur Ayassor Tchambakou, président de la CENI.

Lire aussi : Togo – Affaire de cargo vers la Corée du Nord : la Direction des Affaires Maritimes donne sa version officielle

A la suite de ces nouvelles élections qui se tiendront le 15 aout prochain, 63 conseillers municipaux sont à élire dans les communes d’Oti Sud 1, Bassar 4, Wawa 1, Zio 4 et Ave 2.

« La tenue effective des consultations électorales dans les cinq communes permettra à notre pays de maintenir le cap de l’ancrage de la démocratie locale, amorcée le 30 juin 2019, avec l’élection de la majorité des conseillers municipaux. C’est pourquoi, dans la dynamique des préparatifs de ces élections partielles, le collège des Commissaires de la CENI est animé par la même détermination, celle de réussir sa mission, à la satisfaction de tous », a précisé le président de l’institution.

« Ainsi, au nombre des diligences à accomplir, figureront notamment en bonne et due forme, le recyclage des agents électoraux par les Commissions électorales locales indépendantes (CELI), sous la supervision et l’appui des membres de la CENI, l’affichage des 24 listes en compétition par la Cour suprême, par la CENI à son siège et dans les CELI. Ces élections partielles permettront l’élection de 63 conseillers municipaux », a-t-il poursuivi.

Lire aussi : Le Togo accueille le forum économique Invest in West Africa en octobre prochain

Le président de la CENI a saisi l’occasion pour remercier les acteurs engagés dans ce processus avec une appréciation positive tout en invitant les parties prenantes à plus de civisme et au sens de responsabilité.

Rappelons que le gouvernement togolais avait adopté un décret le 24 juillet dernier en conseil des ministres, fixant la date du scrutin.



Saham Ad
Côte d’Ivoire : l’artiste Serges Kassy « John Bri » se déchaîne contre le pouvoir Ouattara

Côte d’Ivoire : l’artiste Serges Kassy « John Bri » se déchaîne contre le pouvoir Ouattara

Il refuse d’embrasser une actrice sur le plateau de tournage d’un film parce que sa bouche puait

Il refuse d’embrasser une actrice sur le plateau de tournage d’un film parce que sa bouche puait