Les cas de viol sur mineures sont des pratiques récurrentes dans nos sociétés, mais elles ne sont pas souvent dénoncées pour que la loi punisse ces indélicats qui pervertissent nos sociétés.

Le cas que nous vous rapportons ce jour a été traité lors des dernières assises à la Cour d’appel de Lomé. Il nous interpelle car malgré les sensibilisations, des pervers continuent de se livrer à de tels actes.



Faut-il préciser, selon la législation, la pédophilie est une agression sexuelle perpétrée par un adulte contre un mineur. Au Togo, comme de par le monde, elle est sévèrement punie par le code pénal.

Lire aussi : Togo : l’intégralité des annonces faites par le Président Faure Gnassingbé ce 26 avril

Les faits

Les faits remontent à 2010. Le sieur Kokou, alors âgé de 58 ans, une fois dans la maison de ses voisins où l’on vend le vin de palme, en a pris jusqu’à un état d’ébriété.

C’est dans cet état d’ivresse qu’il a conduit la jeune Odette jusqu’aux toilettes où il l’a forcé à coucher avec lui tout en l’empêchant de crier.

Lire aussi : Visite du ministre serbe Ivica Dačić ce samedi 18 mai au Togo

Une plainte contre le violeur

Après cet acte ignoble du violeur, la victime s’est confiée à ses parents qui ont eu la présence d’esprit de porter plainte contre le sieur Kokou.

Les enquêtes menées par la police judiciaire ont permis d’interpeller et d’écrouer ce dernier.

Lire aussi : Etats-Unis : le conseil ‘rigolo’ du Président Trump à des migrants ce vendredi 17 mai

Devant le juge d’instruction

Accusé d’abus sur mineur en enquête, le sieur Kokou a reconnu les faits. Mais, une fois, devant le juge d’instruction, il niera son acte.

Selon lui, c’est la petite Odette, 12 ans, qui l’aurait traîné ce jour-là, dans son état d’ivresse jusqu’aux toilettes et l’aurait séduit.

L’autre raison évoquée par l’accusé pour se défendre est que sa victime lui faisait des avances et à voir sa corpulence, il se croyait devant une grande fille et non une gamine de 12 ans.

Des arguments qui n’ont pas du tout convaincu les juges.

Lire aussi : Togo : lourde peine pour un père de famille dans une affaire de pédophilie

Devant la Cour d’assises

Les faits présentés et les arguments des différentes parties ont conduit le juge à condamner le sieur Kokou à 10 ans d’emprisonnement.

Leçon
Les mineures sont protégées par la loi. Il est nécessaire de se contrôler devant certaines envies et tentations. Que le cas présent interpelle chaque lecteur.