Togo/Lutte codifiée : l’armée renforce sa cohésion

L’édition 2019 du championnat militaire et paramilitaire de lutte codifiée a démarré ce mardi 14 mai.

Cette année, l’organisation de cette lutte est confiée à la Police nationale et regroupe 19 unités.

Pour le représentant du chef d’État-major, Gal des forces armées togolaises (FAT), le Capitaine de Vaisseau Mayo Kossi, la lutte est une épreuve qui requiert des qualités de combattant.

« Pour les forces militaires et paramilitaires, au-delà de ces valeurs, ce genre de rencontre offre l’opportunité de renforcer la cohésion entre frères et dames venus de tous les secteurs du pays », a-t-il précisé au cours de la cérémonie d’ouverture.

En 1er match, la Police nationale bat le 25e bataillon blindé, 25 à 5. Le RSA prend le dessus sur l’armée de l’air, 22 à 4.

Lire aussi LDC : une dernière chance de qualification pour Djené Dakonam et Getafe

Quant à la gendarmerie nationale, elle l’emporte 25 points contre 5 pour le 1er BIR. La rencontre RBRA et 2e BIR s’est soldée par un score de 17 à 13.

En 5e rencontre, le RCGP l’emporte sur la Douane 25 à 5 et le 3e RI domine le 2e RI, 21 à 9.

Similaires