L’ONG Recherche Action Prévention Accompagnement des Addictions (RAPAA) a tenu ce vendredi 28 juin 2019, une journée de sensibilisation couplée du dépistage du VIH à l’intention des usagers de drogues d’îlot de consommation.

Lire aussi : Togo : l’ONG RAPAA se mobilise pour une réplique efficiente à la consommation des substances psychoactives



L’activité, menée dans un quartier de la capitale a permis de sensibiliser près de 200 personnes sur les risques de contamination du VIH et de l’hépatite, de dépister 132 personnes qui sont toutes déclarées séronégatives. « Ceci démontre que les populations ont commencé par prendre conscience des risques liées au VIH », s’est réjoui M. Jules Apedjinou, Directeur exécutif de l’ONG RAPAA.

M. Jules Apedjinou

« Nous savons que les usagers de substances sont difficiles d’accès et nous avons voulu aller vers eux pour être plus proche d’eux et leur offrir des services. Cette activité a permis d’offrir aux usagers de drogue et aux populations riveraines un service de dépistage du VIH ; des séances de sensibilisation sur le rapport entre consommation des substances et contamination aux IST (VIH SIDA, hépatites) ainsi qu’un service d’écoute et de conseils », a-t-il précisé.

Lire aussi : Togo : l’ANPE recrute pour ces 24 postes (28 juin 2019)

Vue partielle des participants

L’activité s’inscrit dans le cadre de l’édition 2019 de la Journée internationale de lutte contre l’abus et le trafic illicite des drogues. Une journée marquée par différentes activités au siège de l’ONG RAPAA.

On retient entre autres, une journée porte ouverte, une soirée de plaidoyer et un atelier d’écriture annoncé pour le samedi 29 juin 2019.

Table d’honneur

Il est à rappeler que cette action de dépistage est menée avec l’appui logistique et financier des partenaires tels que le PNLS, le CNLS, l’OMS et de l’ONUSIDA. Elle est parrainée par le ministère de la Sécurité et de la Protection Civile et soutenue par le ministère de la Santé.

Lire aussi : Le Togo bénéficie d’un décaissement de près de 35 millions $ du FMI

Notons que plus de 2000 préservatifs ont été distribués et des outils de prévention tels que les affiches, dépliants ont servi à diffuser les messages de sensibilisation.