Togo/ Mariage des enfants : Wildaf-AO et Save The Children tirent la sonnette d’alarme

Chaque année, près de 15 millions de filles sont mariées avant l’âge de 18 ans. Dans le souci de trouver une solution à ce problème, WiLDAF-AO et Save the Chidren ont initié une rencontre régionale des organisations de la société civile (OSC) et des acteurs étatiques du Sahel sur le mariage des enfants.

Vue partielle des participants

Cette rencontre se tient à Lomé au Togo, depuis le mercredi 23 octobre pour une durée de 3 jours. ceci, afin de renforcer la capacité des participants en plaidoyer pour la mise en place d’un budget conséquent qui aiderait les plans d’action nationaux dans cette lutte contre le mariage des enfants.

Togo : Faure Gnassingbé félicite la population pour le classement Doing Business 2020

Ainsi ces deux jours déjà les participants ont été formés à la plaidoirie budgétaire Au sortir de la rencontre, ces derniers exposent leurs impressions.

KALMOGO Wendwoaga Fabrice

≪ La formation est une belle initiative, on ne peut qu’encourager de telles actions. Cela va permettre aux OSC de comprendre le processus d’élaboration et de plaidoirie d’un budget afin de mener à bien leur mission. Et nous souhaiterions que le projet s’étende à d’autres pays du Sahel. Concernant les modules, il faut dire que le temps qui nous était imparti ne nous a pas paru suffisant pour épuiser le sujet, vivement que d’autres formations suivent ≫, a déclaré M. KALMOGO Wendwoaga Fabrice, représentant du ministère de l’économie, des finances et du développement du Burkina-Faso.

Quelles différences entre le voile des religieuses et le voile islamique ?

Yao DOGBE

Pour le facilitateur et chargé de formation M. Yao DOGBE, il s’est dit satisfait de la bonne compréhension que les participants avaient de la question du mariage des enfants grâce à cette formation.

 

 

Soulignons que cette rencontre qui a vu la participation des représentants venus du Niger, Burkina-Faso, Mali et Sénégal, prendra fin le vendredi 25 octobre.


Phone Promo TG

Performances Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Facebook censure 3 émojis, trop s3xy pour la plateforme (Photo)