La marine nationale française assure une présence permanente dans le Golfe de Guinée depuis 1990. C’est dans le cadre de cette mission Corymbe que le patrouilleur de haute mer (PHM) « Enseigne de vaisseau Jacoubet » a fait escale à Lomé la semaine dernière.

Lire aussi : Togo : augmentation des frais de demande de visas pour les Etats-Unis



Commandé par le capitaine de corvette Adeline Duc, l’une des quatre femmes commandant actuellement un navire de guerre français, ce navire de 80 m de long, armé par prêt de 100 marins, a accosté vendredi 6 septembre matin, pour une escale riche en activités.

Escale de l’équipage de l’Enseigne de vaisseau Jacoubet à Lomé
Les officiels et des autorités togolaises

La première journée a été consacrée à des activités officielles, des visites du commandant aux autorités togolaises et des actions de diplomatie menées par l’ambassadeur de France au Togo, Marc Vizy.

Lire aussi : Afrique du Sud : Un Nigérian condamné à 129 ans de prison !

Activités de coopération

L’escale à Lomé est très appréciée des marins car la ville, sûre, offre de nombreuses possibilités de s’y distraire ou de se reposer en front de mer.

Le lendemain matin, un match de football était organisé entre l’équipe du Jacoubet et celle de la marine nationale togolaise. La rencontre s’est malheureusement conclue sur une défaite française. Néanmoins, celle-ci s’est déroulée dans l’entente et la convivialité.

Lire aussi : Togo : Les grands sujets du Conseil des ministres de ce mercredi 18 septembre 2019

TogoMarine Escale de l’équipage de l’Enseigne de vaisseau Jacoubet à Lomé
Adeline Duc à droite

Des périodes d’instructions opérationnelles conjointes ont succédé à ces premières activités. Les marins français et togolais ont ainsi pu partager, lundi et mardi, leurs savoir-faire et expériences autour des thèmes de la sécurité et de la sûreté maritimes.

L’escale s’est terminée mercredi après l’appareillage de l’« Enseigne de vaisseau Jacoubet » et les activités entre nos deux marines se sont poursuivies à la mer par une patrouille mixte avec un patrouilleur togolais.