in ,

Togo/Media, Business & Musique en Afrique : Olivier Laouchez, P-DG de TRACE TV, en partage d’expérience le 8 mars prochain à Lomé

Olivier Laouchez, P-DG TRACE TV / Copyright : JeffreySales

« D’ici dix ans, le marché africain de la musique sera plus grand que le marché européen », a déclaré Olivier Nusse, PDG Universal Music France sur Lesechos.fr, l’année dernière. Mais quel média pour quelle musique en Afrique aujourd’hui ?

La question sera au cœur des échanges, le vendredi 8 mars prochain à l’Institut Français du Togo, avec Olivier Laouchez, Président directeur général de Trace TV, premier média en Afrique francophone depuis seize ans.

Cette première session de l’année 2019 de débats d’idées consacrés à l’Afrique, questionne un secteur à fort potentiel, celui de la musique vu sous l’angle des médias.

Lire aussi : France: la Togolaise Valérie Tété s’illustre en faveur des enfants dits « sorciers »

Media, Business & Musique en Afrique : enjeux et défis

Dans un écosystème en constante imitation, le numérique et le mobile bousculent les schèmes traditionnels de consommation de la musique, et annoncent une nouvelle ère pour le continent. En 2030, un Terrien sur cinq sera africain, et plus de 60 % de cette population aura moins de 25 ans.

L’Afrique est donc aujourd’hui perçue comme un marché en pleine expansion sur lequel il faut d’ores et déjà se positionner.

La musique représente déjà un chiffre d’affaires annuel estimé à plus de 50 milliards de francs CFA au Nigeria. Si l’Afrique anglophone se structure, l’espace francophone cherche encore ses marques. Une opportunité à saisir pour les entrepreneurs africains.

 Lire aussi Togo : visite surprise du Président Faure E. Gnassingbé à l’Université de Kara ce jeudi

Olivier Laouchez en partage d’expérience

Depuis 2003, le « serial entrepreneur » français Olivier Laouchez impose en précurseur visionnaire la marque TRACE sur ce marché africain francophone. Présent dans plus de 160 pays, TRACE est un groupe média d’origine française spécialisé sur la musique et le divertissement afro-urbain. Il distribue plus de 21 chaînes de télévision payantes. 6 radios et plus 30 services digitaux et offres mobiles avec un contenu de plus en plus local. En résumé, l’Afrique jeune est branchée sur TRACE.

Comment cet Antillais de 54 ans a-t-il réussi à conquérir l’Afrique ? Quels rôles un média peut-il jouer dans l’émergence d’un secteur musical africain économiquement compétitif ? Avec quel modèle économique ?

Lire aussi : Togo/ L’ANPE recrute pour une institution financière

Olivier Laouchez partagera son expérience et sa vision avec des professionnels de la musique, des médias et des affaires exerçant au Togo. Il sera précédé de TAMANDJA Akim Toutou, manager général de FANGA MUSIC, producteur de musique, et ancien directeur de Zéphyr FM.

Informations pratiques : 

Lieu: Institut Français du Togo

Date et heure : Vendredi 08 mars 2019, à partir de 18h30

Entrée : libre et gratuite




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab
riz, impropre, consommation, birman

Affaire de riz birman ‘impropre à la consommation’ : des sanctions annoncées au Burkina Faso

Fatou Bensouda, CPI, Gbagbo,

CPI : Fatou Bensouda répond à ses détracteurs