in

Togo : Padawi Siou, un entrepreneur agricole satisfait du SRI

Padawi Siou riziculteur

Le Système de riziculture intensive (SRI) est un système amélioré de gestion de l’eau et couplé de  l’utilisation des variétés de semences adaptées à la sécheresse. Elle  permet aux agriculteurs de produire plus de riz avec moins de semences, d’eau et d’engrais minéraux. Il est porté au Togo par l’ONG GRAPHE grâce au Programme de productivité agricole en Afrique de l’ouest (PPAA).

Togo : voici l’intégralité des décisions prises lors du Conseil des ministres ce mercredi 27 novembre 2019

Formés sur le système de riziculture intensive (SRI), il ya 3 ans, les riziculteurs de la préfecture du Zio se disent satisfaits de cette technique. C’est le cas de monsieur Padawi Siou, l’un des tous premiers producteurs du riz d’Agbélouvé Centre à avoir adopté ce système. « J’ai commencé à faire le SRI il y a de cela 3 ans. Avec l’ONG GRAPHE à travers le PPAAO, ils nous ont montré comment faire du riz », a-t-il indiqué.

Padawi Siou a pu réaliser plusieurs choses au bout de 3 ans et s’estime financièrement assis. Il prend en charge son fils et son neveu qui sont respectivement  en 4ème et  2ème année d’Université. «J’ai une porcherie, et un petit frère en est devenu charcutier. La viande est vendue au marché d’Agbélouvé.  J’ai un moulin à farine que j’ai installé dans ma maison, un autre moulin pour la sauce. Le SRI m’a beaucoup aidé. En cas de maladie, je suis capable de débourser de l’argent pour le traitement. En cas de décès à Kara, rapidement je me lève et je ne manque pas d’argent », a-t-il affirmé.

« Seul Dieu connaît le vrai âge de Davido », Chioma

Il ne compte pas s’arrêter sur ces réalisations. Pour le bien de sa famille et par ricochet de toute sa localité, il prévoit construire un forage d’eau potable et un joli bâtiment sur son terrain dans les mois à venir.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. 90% des producteurs de riz ont adopté le SRI. Ce système a permis d’augmenter la production de riz dans la zone. A l’hectare,  la production passe de 2,49 tonnes avec le système conventionnel à 4,5 tonnes avec le SRI.




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Côte d’ivoire / Salon SARA : les produits locaux togolais très appréciés

Akon : d’ici à 10 ans, l’artiste va construire sa propre ville au Sénégal