Togo / PAL : les transporteurs du Burkina Faso très en colère boycottent le Port de Lomé

Le Syndicat national des commerçants et transporteurs contre l’implantation de la vie chère au Burkina Faso (YNACTIV-BF) a tenu une conférence de presse la semaine dernière.

Au cours de cette rencontre, ils ont appelé « l’ensemble des commerçants et transporteurs du Burkina Faso, à ne plus transiter leurs marchandises par le port de Lomé ».

Et pour cause, « non seulement les prix des marchandises ont connu une hausse significative, mais aussi, il est désormais interdit à tout camion de plus de 4 essieux (camions dont les plateaux ont été modifiés pour supporter la charge) en provenance du Burkina Faso, de faire de chargement de marchandises sur le territoire togolais (…) ».

Et d’ajouter : « Une centaine de camions de plus de 4 essieux qui se trouvaient sur le territoire togolais, chargés ou vides, ont déjà été mis en fourrière, et les propriétaires ont tous été contraints de payer chacun une amende de 500 000 FCFA, afin de pouvoir quitter le Togo ».

« Nous portons à votre connaissance que suite à nos doléances nous avons été reçus par le ministre burkinabè en charge des transports qui nous a assuré que des solutions idoines allaient être trouvées. Nous avions aussi souhaité que la chambre de commerce du Burkina se dote d’un pesage essieu pour l’harmonisation des bascules » , a indiqué Lassané Dipama, le représentant du syndicat.

«  A la surprise générale, le ministre des transports, après avoir eu l’entière confiance des transporteurs s’est personnellement déporté à Lomé et à Accra pour se plaindre auprès de ces pays du fait qu’ils autorisent les camions burkinabè de plus de 4 essieux à charger des marchandises », a-t-il noté.

Plan Togo Sommet

Phone Promo TG

Performances Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Real Madrid : Benzema égale Cristiano Ronaldo