>

Togo / Chargements illégaux des passagers sur les voies : un maire frappe du poing sur la table

un taxi prenant un passager

Partager l'article sur :

Au Togo, une manifestation des conducteurs a conduit un maire à prendre des mesures rigoureuses.

En effet, en ce début du mois de novembre, les conducteurs de taxi-moto (zémidjans) se sont soulevés contre la police à Kpalimé.

Ils déplorent l’ardeur des agents de police à vouloir “verbaliser par n’importe quel moyen” les motocyclistes.

En effet, il n’est pas rare de voir des contrevenants, aux dispositions du code de la route, esquiver la police pour éviter de payer une amende.

Selon les manifestants, cette situation se traduit parfois par des courses-poursuites et se solde souvent par des blessés.

C’est pour mettre fin à cela que les zémidjans accompagnés par les conducteurs de taxi ont barricadé plusieurs artères de la ville de Kpalimé. Le mouvement a obligé les autorités de la ville à intervenir.

Le Maire de Kloto 1 prend des mesures strictes pour mettre fin au mouvement

Afin d’apaiser la situation et de mettre de l’ordre suite aux manifestations des conducteurs de taxis et de taxis motos de Kpalimé, le Maire Kloto 1, Yawo Winny Dogbatse a échangé, le 4 novembre, avec les responsables des syndicats de la mairie de Kpalimé.

Lors de la rencontre, le maire a déploré les stationnements anarchiques et les chargements illégaux des passagers sur les voies.

Pour y mettre un terme, il a été décidé que les conducteurs de taxi regagnent les gares routières pour le chargement et l’enregistrement des passagers.

S’agissant des dégâts causés par les manifestants, le Maire Dogbatse a informé les responsables des syndicats, qu’ils sont dans l’obligation de réparer les dommages occasionnés par les conducteurs aux alentours de la mairie lors des manifestations.