Crédit photo : Jeune Afrique

Togo / Petron Pay, Tiens, GTC. SA trading, cryptomonnaies… le gouvernement sévit

Dans un communiqué ce lundi 29 mars 2021, le ministre togolais de l’Économie et des Finances a décidé de sévir contre des sociétés d’investissement en ligne, de marketing réseau, de crypto monnaies, de courtage, de crédit et conseils en placement boursiers, de trading avec promesses allant jusqu’à 300% du capital souscrit ainsi que des taux d’intérêt annuel sans commune mesure avec ceux servis par le système financier classique.

Le gouvernement cite entre autres : Global Trade Corporation, Prosperity Investment Corporation PIC. SA, la Société de Négoce et Courtage en Banque, Leader Bureau, Alliance Inmotion Global, J Global Capital International, Tiens Togo, Petron Pay etc.

“Je tiens à préciser que ces sociétés exercent en toute illégalité. elles ne sont pas autorisées à collecter des fonds auprès du public contre des titres de capital et de placements” indique le communiqué du ministre.

Si les gains proposés sont mirobolants et flatteurs, incitant les populations à y investir leur épargne, le ministre de l’Économie et des finances avertit que ceux qui s’y intéressent, s’exposent à un risque élevé de perte de leur épargne durement acquise durant tant d’années d’efforts.

Le ministre Sani Yaya précise que “toute activité en lien avec l’épargne publique et les instruments financiers, est soumise à un agrément obligatoire ou à l’autorisation préalable de la BCEAO, du régulateur régional ou du ministre des Finances.”

Et de conclure que “des lettres de mise en demeure ont été adressées auxdites structures afin qu’elles cessent immédiatement leurs activités et de rembourser leurs victimes”. Celles qui récidivent subiront des sanctions notamment des amendes.

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Comment surveiller la géolocalisation d’un smartphone éteint ?