Togo / Plage de Lomé : les conducteurs de Hollando lancent un appel au gouvernement

Le gouvernement togolais a demandé aux populations riveraines du littoral de libérer les lieux dans un délai de 6 mois depuis août dernier.

En effet, le Maire du Golfe 4 qui doit veiller à l’exécution de cette demande sur la plage de Lomé a donné comme date limite ce lundi 15 février.

Pour les conducteurs de Hollando, cette décision du gouvernement va mettre en péril plusieurs activités et provoquer des crises sociales alors que le gouvernement pense exploiter leurs lieux pour d’autres projets.

« Nous voulons que si possible, nos activités soient insérées dans le projet qu’ils veulent mettre en œuvre ici. […] Nous lançons un cri de cœur à l’endroit de Monsieur le maire et nous lui demandons de voir tous ces aspects », a déclaré Amevi Houessou, président de l’Association des Conducteurs routiers de Hollando et président du Conseil d’Administration de l’Entreprise des Transporteurs 228 (ET-228).

« Ceux qui étaient ici et qui s’adonnaient au banditisme, ce sont des gens qui n’avaient aucune occupation et qui s’attaquaient aux passants. Lorsque nous sommes arrivés ici, nous les avons récupérés et certains sont devenus des chauffeurs, d’autres nous aident à avoir des clients et ils ont abandonné leurs larcins », a-t-il appuyé.

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Suisse: programme de bourses de Master 2019-2020 EPFL pour étudiants internationaux