Les défenseurs des droits de l’homme au Togo veulent se doter d’un outil juridique de protection de leurs droits. L’avant-projet de loi portant promotion et protection des défenseurs des droits de l’homme en République togolaise est en étude depuis ce jeudi 12 septembre 2019 à Lomé pour validation.

Cette séance regroupant les acteurs du secteur va revisiter les articles du dit document. Cette rencontre planchera sur les 24 articles de cet avant-projet de loi. Le document de 5 chapitres définit les obligations de l’Etat ainsi que les droits et responsabilités des défenseurs des droits humains.



Lire aussi: Togo/Permis de conduire catégorie A : bonne nouvelle pour les fonctionnaires d’Etat

L’initiative, notons-le, est portée par la Coalition Togolaise des défenseurs des droits humains. La directrice des droits de l’homme a souligné la volonté du gouvernement de créer un cadre de libre exercice des défenseurs des droits de l’homme.

Il convient également de préciser qu’une fois le document adopté, le Togo va se positionner comme quatrième pays en Afrique ayant domestiqué la Déclaration des nations unies sur les défenseurs des droits de l’homme.