Dans l’optique de lutter contre la manipulation, le réseau Facebook a procédé à la suppression des centaines de fausses pages, groupes et comptes qui, selon elle, étaient gérées par une société israélienne qui ciblait six pays africains dont le Togo.

-- Vidéo de L-FRII --

Facebook a annoncé dans une publication le jeudi dernier que la société israélienne Archimedes Group a dépensé plus de 800 000 $ pour la publicité sur le réseau et leurs comptes ont été suivis par près de 3 millions d’adeptes.

Selon la révélation qui a été faite, les pages supprimées publiaient fréquemment de fausses informations politiques, notamment les élections présidentielles et d’autres projets des réseaux sociaux.

D’après Nathaniel Gleicher, le responsable de la sécurité de Facebook, l’activité qui est dénoncée a son origine en Israël et s’est concentrée sur le Nigeria, le Sénégal, le Togo, l’Angola, le Niger et la Tunisie, ainsi que certaines activités en Amérique latine et en Asie du Sud-est.

Aussi dans un souci de s’assurer de l’authenticité des informations que l’on découvre, reçoit ou désire partager, il urge de se référer à d’autres médias ou faire une recherche sur Google pour vérifier le contenu ou la conformité.